•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Aujourd'hui l'histoire, ICI Première.
Aujourd'hui l'histoire, ICI Première.
En Espagne, une mosquée-cathédrale témoin des conquêtes du passé

La Mosquée-cathédrale de Cordoue, avec Raphaël Weyland

En Espagne, une mosquée-cathédrale témoin des conquêtes du passé

Publié le 10 février 2021
Vue aérienne de la mosquée-cathédrale de Cordoue, en Espagne.
La mosquée-cathédrale de CordouePHOTO : iStock / Giuseppe Sparta'

Dotée de clochers et d'un minaret ainsi que d'éléments romains, wisigoths et baroques, ce témoin privilégié de la présence musulmane en Andalousie, du huitième au treizième siècle, est une curiosité architecturale, culturelle et religieuse. Raphaël Weyland, historien, explique à Jacques Beauchamp les raisons pragmatiques qui ont amené musulmans et chrétiens à faire preuve d'une inhabituelle tolérance religieuse au cours de sa longue construction.

En 785, l’émir Abd al-Rahman Ier fait construire la structure d’une mosquée en Andalousie après avoir fui la guerre civile en Syrie. Les musulmans dominent la péninsule ibérique depuis 714, après y avoir renversé les Wisigoths. Toutefois, la menace berbère rend essentiel le soutien de la population locale, aussi lui laisse-t-on jouissance de sa religion, de sa culture et de son architecture.

Les successeurs d’Abd al-Rahman Ier agrandissent la mosquée jusqu’à ce qu’elle fasse quatre fois sa superficie initiale au dixième siècle.

Piliers de marbre et arcades aux  couleurs vives à l'intérieur de la mosquée-cathédrale de Cordoue.

Intérieur de la mosquée-cathédrale de Cordoue

iStock

L’Église contre-attaque

En 1236, les Espagnols reconquièrent Cordoue. Dans un contexte de compétition entre royaumes chrétiens contre les musulmans, le roi Ferdinand a, à son tour, besoin de l’appui des conquis. La mosquée est donc laissée intacte.

« Il est inéluctable, quand on s’empare d’un territoire à l’époque, qu’on transforme le bâtiment le plus important, le plus symboliquement chargé en une église si c’était une mosquée. »

—  Raphaël Weyland
Murs d'arabesques sur piliers de marbre à l'intérieur de la mosquée-cathédrale de Cordoue.

Intérieur de la mosquée-cathédrale de Cordoue

iStock

Avec la crise économique et la peste du début du 14e siècle, la politique de tolérance ne tient plus et la christianisation est de plus en plus forcée. La mosquée de Cordoue est transformée en église et fait l’objet de travaux qui se poursuivent jusqu’au 18e siècle.

Ainsi, une cathédrale gothique est construite au milieu de la mosquée. Charles Quint, petit-fils des vainqueurs contre les derniers musulmans d’Espagne, reprochera à ses constructeurs d’avoir ainsi détruit quelque chose d’unique.

Au cours de cette émission, Raphaël Weyland raconte également comment la mosquée-cathédrale de Cordoue a été construite à partir de colonnes de marbre récupérées dans d’anciennes églises et temples païens.