•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Le cinéma des frères Coen raconté par Helen Faradji

Maxime Coutié anime Aujourd'hui l'histoire.
Le cinéma des frères Coen raconté par Helen Faradji

Le cinéma des frères Coen raconté par Helen Faradji

Les frères Coen : du cinéma d’auteur grand public

Une scène du film Barton Fink, des frères Coen
Une scène du film Barton Fink, des frères CoenPHOTO : Circle films
Maxime Coutié anime Aujourd'hui l'histoire.
Aujourd'hui l'histoirePublié le 22 avril 2017

Voix singulière du cinéma américain actuel, l'œuvre de Joel et Ethan Coen est très diversifiée, allant du western aux films noirs, en passant par la comédie déjantée. On y trouve une critique de l'Amérique, des antihéros, et des clins d'œil aux classiques d'Hollywood. La spécialiste de cinéma Helen Faradji raconte l'univers de ces deux réalisateurs à qui l'on doit les films Fargo (1996), Le grand Lebowski (1998) et Lire et détruire (Burn After Reading, 2008).

Au cours de leur jeunesse passée au Minnesota, Ethan et Joel Coen recréent des films qu’ils voient à la télévision. Cet intérêt pour le septième art ne se démentira pas. Après avoir fait des études en cinéma à New York, Joel demande à son frère d’écrire le scénario de son premier film, Sang pour sang (Blood Simple), sorti en 1984. C’est le début d’une longue collaboration.

La Palme d’or pour Barton Fink et le succès de Fargo
La reconnaissance internationale des frères Coen survient lorsqu’ils remportent la Palme d’or à Cannes pour leur film Barton Fink (1991), qui raconte l’histoire d’un scénariste d’Hollywood en manque d’inspiration.

Cinq ans plus tard, les deux réalisateurs montrent la bêtise et la cupidité humaines dans la comédie dramatique Fargo, peut-être leur film le plus célèbre. Ce portrait de l’Amérique profonde se déroule en partie sur les routes enneigées du Minnesota. On y retrouve deux des acteurs fétiches des frères Coen : Steve Buscemi et Frances McDormand.

L’humour unique des frères Coen
L’humour est une autre caractéristique de l’œuvre des frères Coen. Celui-ci est présent même dans leurs films les plus sérieux, souvent sous forme d’ironie. Parfois, ils créent des personnages hors norme, comme le détective privé paresseux et amateur de quilles dans Le grand Lebowski. Certains de leurs personnages périphériques agissent aussi parfois comme des moteurs comiques des histoires racontées.

Références
Oh Brothers! Sur la piste des frères Coen (Nouvelle fenêtre), de Marc Cerisuelo et Claire Debru, éditions Capricci, 2013

Réinventer le film noir; le cinéma des frères Cohen et de Quentin Tarantino (Nouvelle fenêtre), d’Helen Faradji, Le Quartanier, 2009

Les frères Coen en 5 minutes, une capsule d’ARTE sur YouTube :