•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Aujourd'hui l'histoire, ICI Première.
Aujourd'hui l'histoire, ICI Première.
La douce révolution de Harvey Milk, pilier de la lutte LGBTQ

L'héritage de Harvey Milk, avec Jean-Charles Panneton

La douce révolution de Harvey Milk, pilier de la lutte LGBTQ

Publié le 27 août 2020
Photo en noir et blanc montrant le militant Harvey Milk souriant, assis à la table d'un restaurant.
Harvey Milk en 1975PHOTO : hearst newspapers via getty imag / San Francisco Chronicle/Hearst N

Premier politicien ouvertement gai à avoir été élu aux États-Unis, il a combattu avec succès la discrimination des minorités sexuelles à San Francisco. Allié des autres franges de la société, il militait pour que tous les gais puissent sortir du placard. L'historien et politologue Jean-Charles Panneton raconte à Jacques Beauchamp comment la justice a traité avec insouciance l'assassinat de Harvey Milk, survenu le 27 novembre 1978.

Né 1930 dans l’État de New York, Harvey Milk prend conscience de son homosexualité à 14 ans. S’il cache cette part de lui, il est néanmoins chassé de la marine après une enquête qui révèle son orientation sexuelle.

Mettre la main à la pâte

Copropriétaire, avec son conjoint, d’une boutique à San Francisco, il met sur pied une association de commerçants et prend part à l’organisation d’événements. Il agit au profit de la communauté LGBTQ, des aînés, des femmes et des familles.

Ses premiers contacts avec la mairie de San Francisco surviennent lorsqu’il milite pour une restructuration de la carte politique municipale, un projet finalement couronné de succès. Après deux tentatives infructueuses, il réussit à se faire élire comme conseiller municipal en 1977.

Appuyé par le maire progressiste George Moscone, Milk fait passer un projet de loi interdisant la discrimination fondée sur l’orientation sexuelle. Il fait également campagne contre un projet de loi de l’État de la Californie qui soutient le congédiement des enseignants ouvertement gais.

« C’est un personnage atypique […] à une époque où la société américaine n’accepte pas du tout ou connaît très peu de choses de la réalité des gais et lesbiennes. C’est véritablement quelqu’un qui doit faire une traversée du désert et une pédagogie immense. »

—  Jean-Charles Panneton
Photo en noir et blanc montrant des manifestants brisant des vitres à San Francisco en 1979.

Violence à San Francisco dans la nuit du 22 mai 1979, après l'annonce du verdict dans l'assassinat de Harvey Milk

The Associated Press / Paul Sakuma

Onze mois après son entrée en poste, Harvey Milk est assassiné par Dan White, un ancien conseiller municipal conservateur courroucé par ses positions et son influence. George Moscone est également tué au même moment.

En dépit de l’évidente préméditation de l’acte, White est seulement déclaré coupable d’homicide volontaire. Le verdict déclenche une nuit sanglante à San Francisco.

Dans cette émission, Jean-Charles Panneton raconte comment Harvey Milk a été aidé par son tempérament sociable et exubérant, ainsi que la fracture entre son assassin et le reste du conseil municipal dans les mois ayant précédé sa violente irruption à l’hôtel de ville.