•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

La mélodie du bonheur racontée par Marie-Christine Blais

Maxime Coutié anime Aujourd'hui l'histoire.
La mélodie du bonheur, classique parmi les classiques

La mélodie du bonheur racontée par Marie-Christine Blais

La mélodie du bonheur, classique parmi les classiques du cinéma

Une scène du film où l'on voit Julie Andrews.
L'affiche du film La mélodie du bonheur, qui mettait notamment en vedette Julie Andrews.PHOTO : Facebook / The Sound of Music
Maxime Coutié anime Aujourd'hui l'histoire.
Aujourd'hui l'histoirePublié le 20 décembre 2019

« C'est vraiment un film rassembleur », dit la journaliste culturelle Marie-Christine Blais au sujet de La mélodie du bonheur (The Sound of Music), sorti en 1965. Racontant l'histoire de la famille von Trapp et de sa pétillante gouvernante Maria dans l'Autriche de 1938, l'œuvre cinématographique reste encore, à ce jour, un des films les plus vus de toute l'histoire du cinéma. « Il y a quelque chose de très traditionnel, de très réconfortant et de très beau dans ce film », explique Marie-Christine Blais.

Basé sur l'autobiographie de la véritable Maria Augusta von Trapp, La mélodie du bonheur a remporté 5 oscars en 1966, dont celui du meilleur film. Fait à noter, l’histoire de la famille von Trapp a d’abord été racontée dans un livre ainsi que dans deux films allemands, puis sur scène, à Broadway, avant d’être portée à l’écran par Hollywood.

Selon Marie-Christine Blais, La mélodie du bonheur est le film familial par excellence. « C’est un film patriotique, très chaste. On peut le regarder en famille : il y a trois baisers, je pense, dans tout le film qui sont échangés », dit-elle en riant.

Si ce film musical a été si populaire, c’est parce que l’histoire qu’il raconte, en l’occurrence la fuite d’une famille de l’emprise nazie, en appelle à notre humanité et à notre cœur, selon Marie-Christine Blais.

« C’est un film qui, au moment de sa sortie, a été jugé sirupeux par la plupart des critiques, mais je pense que notre cœur de guimauve, celui que nous avons tous en nous, est particulièrement heureux de voir que les bons gagnent, que la musique gagne. »

—  Marie-Christine Blais, journaliste scientifique