•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Au coeur du monde ICI Première.
Au coeur du monde ICI Première.
Rattrapage du mercredi 15 avril 2020

Chronique d'Adrianne Gauvin-Sasseville

Quand confinement rime avec jardinage

Publié le 15 avril 2020
Une main posée sur la terre.
La pandémie crée un engouement pour le jardinagePHOTO : getty images/istockphoto

Après une fermeture d'un mois en raison de la crise de la COVID-19, les centres de jardinage et pépinières ont repris du service au Québec. Cette réouverture fait le bonheur des propriétaires et des citoyens, en quête d'autonomie alimentaire.

Certains commerces gaspésiens se sont rapidement adaptés aux contraintes de la distanciation physique pour rouvrir leurs portes. On se disait c'est rapide, mais je te dirais qu'une Gaspésienne, se virer sur un 10 cents, c'est capable de faire ça, dit à la blague la propriétaire de la Serre Petite Rosée à Percé, Hélène Cain Bourget.

Le jardinage a fait ses preuves et aide à maintenir une bonne santé. Les gens auront le goût de jardiner, confinés à la maison. L'horticulture apporte ça, une satisfaction personnelle. Les gens disent souvent que ça leur fait du bien à l'âme, mentionne en riant la propriétaire des Serres de la Baie à Baie-des-Sables, Manon Ouellet.

« On va être confiné, mais on va s'occuper à autre chose. On va mettre du temps dehors, ça va apporter ça, quelque chose de beau! »

—  Manon Ouellet, propriétaire des Serres de la Baie

Adrianne Gauvin-Sasseville s'est entretenue avec ces deux entrepreneures.