•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Panel  :  le rôle des arts et de l'artiste dans la vérité et la réconciliation

À échelle humaine, Ici première.
Rattrapage du 2 octobre 2021 : retour sur la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation

Panel  :  le rôle des arts et de l'artiste dans la vérité et la réconciliation

Les arts, la vérité et la réconciliation : apprendre des oeuvres et des artistes autochtones

Collage des images des invités
Mimi O'Bonsawin, Emilio Portal et Page ChartrandPHOTO : Radio-Canada
À échelle humaine, Ici première.
À échelle humainePublié le 2 octobre 2021

Jeudi, c'était la toute première Journée nationale de la vérité et de la réconciliation, initiative du gouvernement fédéral lors de laquelle plusieurs organismes et médias ont proposé des activités, des discussions et des réflexions sur les injustices vécues par les premiers peuples, notamment dans le système de pensionnats pour autochtones.

L’équipe d’À échelle humaine a voulu poursuivre la discussion avec des artistes ontariens, sur le rôle des arts et de la culture dans cette importante démarche de réconciliation.

Avec ce panel, il est question, entre autres, de cette journée du 30 septembre, de l’art comme point de départ de conversations difficiles et des artistes autochtones qui poursuivent quotidiennement la discussion par leurs œuvres.

Panel :

  • Page Chartrand, Anishinabée de la région de Sudbury, étudiante en 3e année en Études autochtones et en justice sociale et équité des genres à l’Université Nipissing
  • Mimi O’Bonsawin, auteure-compositrice-interprète originaire du Nord de l’Ontario ayant des racines canadiennes-françaises et abénakises
  • Emilio Portal, artiste multidisciplinaire à identité mixte, ses racines huronnes-wendates se métissent à des origines péruviennes et européennes