•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Une troisième éditions pour le festival Yorkville Murals

À échelle humaine, ICI Première.

Une nouvelle ère pour le festival Yorkville Murals

Deux femmes sont assises sur une terrasse et qui regardent leur téléphone. Au sol, une murale colorée avec des visages ludiques et des symboles divers
La zone 1 du Festival Yorkville Murals sur la rue Bellair, une oeuvre signée par Nina ChanelPHOTO : Photo de presse
À échelle humaine, ICI Première.
À échelle humainePublié le 25 septembre 2021

Pour sa troisième année, le festival Yorkville Murals prend de l'ampleur et se déploie maintenant en quatre zones qui à proximité des galeries Taglialatella, située au 99 Yorkville à Toronto.

Pour Alan Ganev, l'un des cofondateurs de l’événement, un festival comme celui-là, c’est une occasion unique de faire une différence et de créer des projets qui embellissent le quartier, qui inspirent les gens et les sensibilisent.

Plusieurs artistes canadiens et créateurs de renommée internationale, dont Nina Chanel Abney, Ghost Atelier, AlfAlfA, Bacon et Ryan Dinnen, y participent.

Une foire d'art est consacrée à neuf femmes artistes de la région de Toronto, en collaboration avec The Other Art Fair. (Nouvelle fenêtre)

Le tout se terminera dimanche avec un événement gratuit ouvert au public.

« L'événement phare du festival, c’est le gros Block Party que nous organisons dans le stationnement du 148 Cumberland, dans la zone 4. C’est vraiment beau, parce qu’on a créé une immense murale sur le sol, dans ce stationnement de 26 000 pieds carrés. Avec DJ, nourriture et plusieurs autres initiatives artistiques. »

— Une citation de  Alan Ganev