•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

La passion de Raphaël Guillemette pour le sport

Publié le 15 mai 2021
Un homme portant chemise et veston, souriant pour les caméras
Le journaliste Raphaël Guillemette, lors de la couverture des séries de la Coupe Stanley en 2020.PHOTO : Photo de presse

C'était maintenant au tour du journaliste sportif Raphaël Guillemette d'être le coanimateur invité de l'émission À échelle humaine, sur Ici Radio-Canada Ontario.

Même s'il se considère comme un athlète raté et qu'il ne gagne pas sa vie en tant que sportif professionnel, Raphaël Guillemette a tout de même trouvé une façon de vivre de sa passion, le sport, grâce à son métier de journaliste.

« Le problème, c’est que j’aurais du mal à choisir. Si je n’étais limité qu’à un sport, que ce soit le tennis, le hockey, le soccer, le curling, peu importe, ce ne serait pas suffisant. »

—  Raphaël Guillemette

Il se déclare même obsédé par le sport : il en regarde beaucoup et il en fait beaucoup. Raphaël raconte que c’est vraiment grâce aux Jeux olympiques qu’il a eu la piqûre. C’est ainsi qu’il a découvert Michael Phelps lors des Jeux de 2004 à Athènes et Usain Bolt à Pékin en 2008. Il a, depuis, suivi avec attention de nombreuses carrières sportives, comme celle de Roger Federer, d'Andy Murray et de Tiger Woods, pour ne nommer que celles-là.

Je n’ai jamais encore vu une équipe canadienne remporter la Coupe Stanley, raconte-t-il, puisqu'il est né en 1994, un an après la dernière Coupe Stanley des Canadiens de Montréal.

Depuis son arrivée à Toronto, il a décidé de fouiller pour découvrir l’histoire des équipes locales comme les Maple Leafs, les Raptors et même le Toronto FC. Il n’hésite pas à plonger dans les archives pour revivre les exploits sportifs d’autres époques.

« Il est là le plaisir, en ce moment, on peut profiter des talents de notre génération, ceux qui nous gâtent présentement; Michael Phelps, Usain Bolt, Connor McDavid, Auston Matthews au hockey. Mais en plus de ça, on a le loisir de pouvoir encore voir Maurice Richard et Jean Béliveau grâce à la technologie d'aujourd'hui. »

—  Raphaël Guillemette