•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

La complicité et l'harmonie des sœurs Lefaive du groupe Ariko

Publié le 10 avril 2021
Les soeurs Lefaive dans un champ, des outils à la main
Les soeurs Lefaive du groupe franco-ontarien ArikoPHOTO : Ariko/Ryan Osman et Adrien Norman Osman

Depuis un tout jeune âge, la musique fait partie de la vie des sœurs Jill, Kelly et Nicole Lefaive. Les trois sœurs forment, avec leurs parents, le groupe Ariko.

En entrevue dans le cadre de la Journée internationale des frères et sœurs à l’émission À échelle humaine, elles parlent candidement du fait de travailler et de créer en famille.

On s’entend pas mal bien puis on aime travailler ensemble, alors ça se passe bien jusqu’à maintenant. On touche du bois, lance Nicole Lefaive en rigolant.

C’est sûr qu’on est des sœurs, donc on est très honnêtes l’une avec l’autre, avance la sœur aînée Kelly. Je pense que c’est une des choses spéciales de travailler en famille, c’est qu’on se connaît si bien, que peut-être que c’est impossible de cacher nos émotions.

« Au bout du compte, il y a toujours de l’amour derrière tout ce qu’on fait; l’amour entre nous et l’amour pour la musique. »

—  Kelly Lefaive

Depuis la petite enfance, le piano, le violon et la musique ont fait partie de la vie des sœurs Lefaive. Leurs parents, Louis Lefaive et Laura Jones, ont toujours voulu que la musique fasse partie intégrante de leur quotidien. Ensuite, c’est la communauté de Lafontaine qui a motivé le parcours professionnel d’Ariko.

On a été vraiment chanceux parce que le groupe s’est développé de façon vraiment naturelle. C’est vraiment la communauté qui nous a encouragés à faire des spectacles. On a beaucoup de reconnaissance envers notre communauté, déclare Jill Lefaive.

Le plus récent album d'Ariko, Portrait de famille, est paru en 2017.