•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Traverser la pandémie, une tâche à la fois

Publié le 10 avril 2021
Une femme en tailleur bleu
Nafissa Ismaïl, professeure agrégée et titulaire de la Chaire de recherche sur le stress et la santé mentale de l'Université d'OttawaPHOTO : Avec l'aimable autorisation de Nafissa Ismaïl

Notre rythme de travail a considérablement changé ces derniers mois : moins de déplacements, de temps sur la route et de rendez-vous urgents. Plusieurs d'entre nous se sentent quand même complètement dépassés par les événements.

Selon Nafissa Ismail, professeure agrégée et titulaire de la Chaire de recherche sur le stress et la santé mentale de l'Université d'Ottawa, il est tout à fait normal d’avoir l’impression de ne pas être en contrôle, particulièrement ces derniers temps.

« Avant on choisissait nos activités, c’était notre choix, notre décision, alors on participait, on faisait des activités qu’on aime. Mais maintenant, c’est plutôt des activités à la maison qui nous sont imposées. Alors, ce n’est plus notre choix, on est obligé. »

—  Nafissa Ismail

Afin de nous aider à reprendre le contrôle, Nafissa Ismail nous suggère, entre autres, de prévoir des plages horaires uniquement pour nous, lorsque nous planifions notre semaine.

« Il faut être généreux dans le temps qu’on se garde pour certaines tâches, parce que souvent on pense être capable d'accomplir une tâche en 30 minutes et finalement, on a besoin d’une heure, mais on a déjà booké quelque chose d’autre après. »

—  Nafissa Ismail

Et ces situations-là peuvent, elles aussi, ajouter du stress.

« Dès qu’on se sent dépassé, on fait tout de suite une liste des tâches qui nous semblent difficiles à aborder et à mettre dans notre horaire. On les met en priorité, on y va et après on se réserve du temps, en ne s’oubliant pas soi-même dans tout ça. »

—  Nafissa Ismail