•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

À échelle humaine, Ici première.

Les créatures primordiales de Tassia Trifiatis-Tezgel

Publié le 7 mars 2021
Image professionnelle
Tassia Trifiatis-TezgelPHOTO : Rozenn Nicolle

Le 17 mars prochain, la Torontoise Tassia Trifiatis-Tezgel lancera à la fois son plus récent roman, Créatures primordiales, ainsi que la toute nouvelle version de poche de son premier roman paru en 2007, Judas.

Pour l'occasion, Claudia Hébert reçoit l'autrice à l'émission À échelle humaine pour survoler les titres faisant partie de son œuvre à ce jour : Judas, oui, mais aussi Mère-Grand (2010) et le récit de voyage illustré Les platanes d'Istanbul (2018).

Judas raconte une histoire d'amour impossible entre une Montréalaise et un Juif hassidique du Mile-End; Mère-Grand, l'accompagnement d'une aïeule bien-aimée dont on assiste au lent et douloureux déclin cognitif.

Créatures primordiales est la quête d'une femme qui tente de remplir les mandats qui lui sont envoyés et de trouver les outils qu'il lui faut pour vivre sa vie, entre Istanbul et Toronto.

« Pour moi, l'écriture sert à rester en contact avec les absents. »

—  Tassia Trifiatis-Tezgel

Si les héroïnes de ses romans, Neffeli, Joseffa, Soffronia empruntent différents traits et cheminements de l'autrice, elles appartiennent à la fiction.

J'utilise les circonstances de ma vie comme support à l'écriture, mais ma vie en tant que telle n'est pas l'objet de l'écriture, raconte l'autrice, expliquant son besoin d'une base concrète, comme des déménagements, des voyages, des départs et des arrivées, pour ensuite laisser fleurir son imagination.

Trois livres de Tassia Trifiatis-Tezgel étalés. Titres : Les platanes d'Istanbul, Mère-Grand et Créatures primordiales

Trois des quatres livres de l'autrice torontoise Tassia Trifiatis-Tezgel, dont le plus récent, « Créatures primordiales »

Radio-Canada / Claudia Hébert

Ceux qui ont lu Les platanes d'Istanbul retrouveront l'autrice là où ils l'ont laissée : en Turquie, avec le départ pour Toronto qui se dessine. J'ai déménagé à Istanbul pour écrire Créatures primordiales, donc ce livre-là sort 10 ans après que je l'ai commencé, dit Tassia Trifiatis-Tezgel. Le roman a en effet dû brièvement céder le pas au projet du récit de voyage Les platanes d'Istanbul, que la dessinatrice Caroline Lavergne a accompagné d'images. Puis l'écriture de Créatures primordiales a été reprise à l'arrivée à Toronto, laissant l'occasion aux personnages de poursuivre leurs quêtes dans un nouveau contexte, un nouvel environnement.

Les créatures primordiales que j'étais allée chercher à Istanbul... Il m'en manquait! [...] J'avais d'autres territoires à conquérir à Toronto!

Créatures primordiales de Tassia Trifiatis-Tezgel paraît le 17 mars 2021 chez Leméac.