•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Chronique musique avec Dominique Denis - l'authenticité

À échelle humaine, ICI Première.
Rattrapage du samedi 6 août 2022

Chronique musique avec Dominique Denis - l'authenticité

L'authenticité en musique : de Bach à Dylan

Bob Dylan chante dans un micro, en jouant de la guitare.
Bob Dylan en concert en janvier 1974 au Nassau Coliseum à Uniondale, dans l'État de New York.PHOTO : Associated Press / Ron Frehm/Archives AP
À échelle humaine, ICI Première.
À échelle humainePublié le 6 août 2022

Qu'il s'agisse d'architecture, de cuisine, de peinture ou de musique, nous sommes constamment confrontés à la question de l'authenticité : est-ce de la vraie huile d'olive italienne, un vrai masque haïda ou encore un vrai bluesman du Delta du Mississippi?

Pourquoi l'authenticité nous importe tant? Qui formule la définition et ses critères? Et ces critères sont-ils absolus et immuables ou changent-ils au gré des saisons et des idéologies?

L'animatrice Gabrielle Sabourin de l'émission À échelle humaine reçoit son collaborateur Dominique Denis, historien mélanome maison, qui brosse une chronique autour du thème de l'authenticité.

C'est en entendant la réplique « L'authentique, c'est une fleur qui pousse en ville », dans le film Jean de Florette, que le chroniqueur a eu l'idée de parler de ce thème.

J'ai trouvé que c'était vraiment savoureux, une façon plus imagée et humoristique de nous rappeler deux vérités essentiellement lorsqu'il s'agit d'authenticité.

L'authenticité, ajoute Dominique Denis, c'est toujours une affaire de point de vue et, deuxièmement, « le verdict et le cachet de l'authenticité sont presque toujours le résultat d'un regard extérieur ».

Dominique Denis illustre la problématique de l’authenticité par des exemples provenant d'époques et de genres différents. De Bach à Bob Dylan, en passant par Louis Armstrong et autres.