•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Retour sur le Refus global, 75 ans plus tard

Paul-Émile Borduas pose devant des plantes.
Le peintre Paul-Émile Borduas a rédigé le texte principal du manifeste Refus global.PHOTO : Radio-Canada
Publié le 9 août 2023

Il y a 75 ans, le 9 août 1948, étaient publiés 400 exemplaires du recueil Refus global, signé par plusieurs jeunes artistes québécois. À travers les pages de l'ouvrage, les 16 signataires dénonçaient l'immobilisme de la société québécoise, toujours fortement attachée aux valeurs chrétiennes.

Derrière ce manifeste, on retrouve des artistes comme Paul-Émile Borduas, Marcel Barbeau, ou encore Jean-Paul Riopelle.

Sophie Dubois, chargée de cours au département des littératures de langue française de l’Université de Montréal, revient sur ce texte marquant pour le Québec moderne.

D’un point de vue artistique, c’est une époque bouillante, et on a vraiment une forte modernité culturelle, explique-t-elle. On était entre la grande noirceur et la révolution tranquille, ce qui a donné une espèce d’aura prophétique au texte de Borduas, qui annonçait les changements qui s’en venaient.

Recommandé pour vous

Consultez notre Politique de confidentialité. (Nouvelle fenêtre)
Ces contenus pourraient vous intéresser