•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Une entreprise de Sherbrooke sur la Lune

La Terre vue de la Lune.
Cette photo de la Terre, prise entre Noël et le jour de l'An, a été prise à moins de 120 km au-dessus de la Lune.PHOTO : Institut coréen de recherche aérospatiale (KARI)
Publié le 4 janvier 2023

Après 22 ans d'existence, NGC Aérospatiale est une référence dans son domaine. Pour son président, Jean De Lafontaine, cette expertise a permis à l'entreprise de participer à la construction du premier astromobile lunaire canadien.

« On est bien connu dans le domaine. »

— Une citation de  Jean De La Fontaine, président de NGC Aérospatiale.

Qu’est-ce qu’un astromobile lunaire ? C’est un peu les mains et les yeux des scientifiques à distance, explique M. De Lafontaine. C’est un petit véhicule qui permet de se déplacer sur la lune, avec un paquet d’instruments à bord qui permettent de prendre différentes analyses.

Le rôle de l’entreprise sherbrookoise est notamment de fournir les technologies de navigation et de localisation autonome.

Ce projet, financé par le Programme d’accélération de l’exploration lunaire de l’Agence spatiale canadienne, s’inscrit dans une année 2022 favorable pour l'industrie aérospatiale. Pour le président de NGC Aérospatiale, il y a un regain d’intérêt vers l’exploration planétaire, en commençant par la Lune.

D’autres missions sont prévues pour 2023 et 2024.

Recommandé pour vous

Consultez notre Politique de confidentialité. (Nouvelle fenêtre)
Ces contenus pourraient vous intéresser