•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Des érables qui perdent leurs feuilles en août

L'animateur de l'émission matinale Par ici l'info, Mathieu Beaumont.
Rattrapage du vendredi 12 août 2022

Des érables qui perdent leurs feuilles en août

Des érables qui perdent leurs feuilles en août

Un arbre perd ses feuilles sur le rue Ontario
Les érables de Norvège touchés par la tache goudronneuse peuvent perdre leurs feuilles.PHOTO : Radio-Canada / Robert Dubois
L'animateur de l'émission matinale Par ici l'info, Mathieu Beaumont.
Par ici l'infoPublié le 12 août 2022

Certains arbres de Sherbrooke sont touchés par une maladie et perdent leurs feuilles.

Les érables de Norvège peuvent être porteurs d’un champignon, amenant une maladie appelée la tache goudronneuse. Cette maladie, normalement principalement esthétique, a mené cette année plusieurs arbres à en perdre leurs feuilles.

Normalement ça prend plusieurs années d’infestation de champignons avant qu’il y ait des répercussions sur la santé de l'arbre, explique le contremaître technique à l’arboriculture à la Ville de Sherbrooke, Michaël Drouin.

Toutefois, plusieurs facteurs, dont la météo, ont mené cet été à la tombée précoce des feuilles.

Le contremaître souligne toutefois qu’il ne faut pas abattre les arbres touchés, parce qu’ils ne sont pas forcément morts. Normalement avec l’avancée de l'été, l'arbre a dû être en mesure de faire assez de photosynthèse et d’emmagasiner assez d’énergie pour être en mesure de recréer un nouveau feuillage au printemps suivant, signale Michaël Drouin.

La seule solution pour éviter cette propagation est de ramasser les feuilles au sol, selon le contremaître technique à l’arboriculture. Le champignon continue à se propager avec ses spores une fois au sol, et il va continuer à se propager au printemps suivant, affirme Michaël Drouin. Si vous avez de la tâche goudronneuse sur votre arbre, il faut ramasser les feuilles et les mettre au bac à compost ou les porter à l’écocentre le plus proche.

Monsieur Drouin croit que même si la maladie semble inquiétante, elle ne devrait pas poser de risque pour la santé des arbres.