•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Entrevue avec Olivier Liberge de Ozéro Solutions de Sherbrooke

Par ici l'info, ICI Première.
Rattrapage du mardi 12 octobre 2021

Entrevue avec Olivier Liberge de Ozéro Solutions de Sherbrooke

Un système pour protéger les cours d'eau des espèces envahissantes

Deux jeunes hommes posent près d'une station de lavage de bateaux.
Matys Tessier et Maxime Guay, deux des étudiants à l'origine du projet Ozero.PHOTO : Radio-Canada / Marc-André Landry
Par ici l'info, ICI Première.
Par ici l'infoPublié le 12 octobre 2021

Cinq finissants en génie mécanique de l'Université de Sherbrooke ont développé un partenariat avec la Ville de Magog à travers leur entreprise Ozéro Solutions afin de prévenir la prolifération d'espèces exotiques envahissantes. L'équipe a conçu et fabriqué une machine permettant de laver les embarcations, y compris la tuyauterie interne.

En faisant une revue de la littérature dans le cadre de notre projet à l’Université de Sherbrooke, on s’est rendu compte que la tuyauterie interne était responsable de 50 % de la propagation des espèces aquatiques envahissantes dans les lacs. [Cette tuyauterie] n’est pas décontaminée en ce moment au Québec, et le vecteur principal à travers les différents compartiments était, entre autres, les ballasts, explique Olivier Liberge, l’un des cofondateurs de l’entreprise.

Après un premier été à l'essai, la technologie d'Ozéro Solutions est bien accueillie par les plaisanciers.

C’est sûr que pour les premières fois, les gens sont un petit peu réticents, plus curieux de savoir ce que l’on fait à l’embarcation pour ne pas les abîmer. Mais quand on prend le temps de leur expliquer comment notre système fonctionne, comment notre système à plusieurs niveaux de sécurité pour ne pas abîmer les embarcations, ils comprennent facilement. La deuxième ou la troisième fois qu’ils viennent et puis qu’on est là, ils sont très à l’aise et on fait le lavage des embarcations sans problème, précise-t-il.

L’entreprise souhaite déployer sa machine dans l’ensemble des municipalités de la province où se trouvent des plans d’eau.