•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Entrevue avec David Goudreault, lauréat d'un prix de la SPACQ

Par ici l'info, ICI Première.
Rattrapage du mardi 28 septembre 2021

Entrevue avec David Goudreault, lauréat d'un prix de la SPACQ

Un tour dans « l'excellence imaginaire » de David Goudreault

Un homme qui porte un chandail qui affiche le slogan suivant : Pousse, mais pousse local.
David Goudreault sur le plateau de Bonsoir bonsoir!PHOTO : La production est encore jeune / Karine Dufour
Par ici l'info, ICI Première.
Par ici l'infoPublié le 28 septembre 2021

Le prolifique auteur sherbrookois, David Goudreault, a été récompensé lundi par ses pairs. La Société professionnelle des auteurs et des compositeurs du Québec lui a remis le Prix de l'excellence imaginaire.

Celui dont l'imaginaire ne semble jamais en panne dit être encore sur un nuage : il a pu profiter de la présence de l'artiste Clémence Desrochers, qui lui a remis son prix.

Depuis l'enfance, l'imaginaire est le refuge de David Goudreault, un atout qu'il a mis à profit au cours de la dernière année. L'auteur a été très présent dans la sphère culturelle québécoise pendant la pandémie, une façon d'affronter la situation puisque c'est ce qu'il y a de plus efficace pour alléger ma propre vie que d'alléger celle des autres, dit-il.

S'il tient à entretenir son propre imaginaire, David Goudreault apprécie encore plus rencontrer celui des autres, par le biais de projets collaboratifs. D'ailleurs, l'artiste épaule présentement une femme ayant été victime de viol et de tentative de meurtre, qui souhaitait mettre sur papier son expérience grâce à la poésie.

Les plus beaux poèmes que j'ai entendus, c'est dans des écoles secondaires, dans des centres communautaires, dans des prisons. La vérité, c'est qu'il y a quelque chose de brut dans l'imaginaire, même si la grammaire n'est pas parfaite, même si les figures de style ne sont pas les meilleures. Tout le monde a un imaginaire, tout le monde a une vie intérieure et cela n'a rien à voir avec les études ou l'intelligence, conclut David Goudreault.

David Goudreault termine sa tournée de spectacles en décembre. Il sera de passage au Centre culturel de l'Université de Sherbrooke une dernière fois. Puis, il prendra un an de recul, de création.