•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Entrevue avec Marco Poulin :  Courir 500 km pour la cause des aînés

Par ici l'info, ICI Première.
Rattrapage du mardi 28 septembre 2021

Entrevue avec Marco Poulin :  Courir 500 km pour la cause des aînés

Entrevue avec Marco Poulin : courir 500 km pour la cause des aînés

Un homme habillé en bleu fait de la course à pied à Arvida
Un homme habillé en bleu fait de la course à pied à ArvidaPHOTO : Radio-Canada / Titouan Bussiere
Par ici l'info, ICI Première.
Par ici l'infoPublié le 28 septembre 2021

Marco Poulin s'entraîne depuis plusieurs mois pour ce qu'il s'apprête à commencer mercredi. Il compte courir 500 kilomètres de Saint-Théophile, en Beauce, jusqu'à Longueuil.

Le parcours, qu’il veut effectuer en quatre jours, a comme objectif d’amasser des fonds pour la Fondation Les Petits Frères, qui vient en aide aux aînés. Cette volonté vient du vécu de Marco Poulin, qui a failli perdre sa mère pendant la pandémie.

Si la cause est noble, l’exercice n’est pas simple. Il va y avoir beaucoup d’obstacles au niveau physique et psychologique, a expliqué Marco Poulin, en entrevue sur les ondes de Par ici l’info.

Je viens de loin

Marco Poulin a un passé difficile. Il a connu l'itinérance, puis des problèmes de santé l’ont poussé à changer son mode de vie et son alimentation; le coureur compose avec une histoire chargée. Je vois ça comme mon chemin de Compostelle, par rapport à mon passé.

Comme de nombreuses personnes, Marco Poulin s’est senti brimé dans ses libertés en raison de la pandémie, et courir a été son salut. Courir, pour moi c’est une forme de thérapie, a-t-il mentionné.

Une préparation particulière

Courir 500 kilomètres en quatre jours ne s’effectue pas après une semaine de course matinale. Marco Poulin explique courir depuis trois ans et demi, et s’entraîner pour son 500 km de manière plus intensive depuis plusieurs mois.

Sa préparation pour la course s'est faite sur plusieurs fronts : monter dans les montagnes, faire du vélo, de la course, de la musculation, en plus d'une nutrition particulière.

L’athlète ne sera pas seul pour cet accomplissement. Il a mentionné être accompagné d’un ami de longue date, et recevoir du soutien psychologique de la part de sa sœur.

« J’invite les coureurs, les marcheurs, les cyclistes à se joindre à moi, faire quelques kilomètres dans chaque ville que je vais parcourir. Il y aura des bénévoles pour les reconduire à leur auto. »

—  Marco Poulin, coureur.

Marco Poulin devrait passer en Estrie vendredi dans la journée, si tout se déroule comme prévu. Il prévoit s’arrêter à la Fondation Les Petits Frères pour l’occasion, et se dit prêt à faire quelques détours pour aller saluer des personnes âgées en Résidences pour personnes âgées.