•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Nouveau modèle de cohabitation :  Bruno Blouin, fondateur du projet Cohabit'Estrie

Par ici l'info, ICI Première.
Rattrapage du lundi 12 juillet 2021

Nouveau modèle de cohabitation :  Bruno Blouin, fondateur du projet Cohabit'Estrie

Cohabiter pour briser l'isolement, et créer des liens sociaux

L'intérieur d'une maison avec une grande table en bois
Le premier bâtiment utilisé pour Cohabit'Estrie comporte cinq unités.PHOTO : Facebook / Cohabitation Magog
Par ici l'info, ICI Première.
Par ici l'infoPublié le 12 juillet 2021

C'est l'idée que tente de rendre accessible Bruno Blouin, investisseur immobilier et fondateur de Cohabit'Estrie.

Le projet, encore en phase de développement, propose de louer une chambre individuelle dans un espace de vie commun, ce qui pourrait s’apparenter à une colocation entre étudiants, si ce n’est que c’est ouvert à tous, et dans un logement très moderne.

« Quand on est en groupe comme ça, on est plus forts, on a plus de sous, c’est pas tout le monde qui aurait les moyens de vivre dans un bel environnement comme ça, parce qu’il y aura un jardin, c’est vraiment un grand terrain, il y a une grande salle multimédia, ils ont un sauna, etc. »

—  Bruno Blouin, fondateur, Cohabit'Estrie

Créer des liens pour briser l’isolement

La cohabitation est mieux connue en Europe. Pour le fondateur de Cohabit’Estrie, Bruno Blouin, l’objectif est de briser l’isolement des personnes pour qui la solitude créée par la pandémie a été plus difficile.

Si les locataires vont partager les espaces communs, ils partageront aussi leurs intérêts et leur temps, c’est en tout cas la vision de Bruno Blouin, qui espère ainsi créer une véritable communauté.

« C’est de la location à long terme, on veut que les gens habitent la maison, s’imprègnent, créent des liens, qu’on crée une communauté pour que les gens créent leurs propres couleurs à la propriété. »

—  Bruno Blouin, fondateur, Cohabit'Estrie

Un projet encore à ses débuts

Bruno Blouin a déclaré en entrevue sur les ondes de Par ici l’info qu’il avait déjà acquis un bâtiment au centre-ville de Magog, qui compte cinq unités.

« L’immeuble est aménagé, meublé, les gens n’ont qu’à apporter leur baluchon, tout est compris, il ne reste qu’à profiter de la vie et créer des liens sociaux. »

—  Bruno Blouin, fondateur, Cohabit'Estrie

Selon la page Facebook du créateur, Magog n’est que le début, et il prévoit déjà étendre son projet à d’autres villes de la région, comme Eastman ou Bromont, au cours des prochains mois.

Quelques préoccupations

L’instigateur du projet mentionne toutefois qu’il a reçu quelques préoccupations de personnes potentiellement intéressées. Notamment une, le fait que vivre en collectivité demande beaucoup de sacrifices. Bruno Blouin le reconnaît, mais soutient que les locataires seront accompagnés. Un code de vie sera aussi mis en place pour que les nouveaux résidents puissent faire leurs marques tout en respectant les besoins des autres résidents.

« Les gens ne perdent pas leur autonomie, les gens s’impliquent et partagent leur histoire. »

—  Bruno Blouin, fondateur, Cohabit'Estrie

Le fondateur de Cohabit’Estrie a invité les auditeurs de Par ici l’info à se rendre aux portes ouvertes de son projet, le 15 juillet.