•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Reprendre une vie sociale, après des mois de distanciation sociale

Une femme enseigne à une autre femme comment utiliser une tablette.
Les interactions sociales depuis le début de la pandémie se font surtout virtuellement. PHOTO : Getty Images / kate_sept2004
Publié le 11 juin 2021

Avec le déconfinement qui s'accentue et la vaccination qui s'accélère, les contacts sociaux reprennent graduellement. Toutefois, les séquelles de la distanciation sociale risquent de perdurer longtemps.

S'habituer aux contraintes du confinement a engendré des répercussions sur notre santé mentale et physique, et pour plusieurs sociologues, l’appréhension de l’autre et les séquelles de l’isolement social risquent de marquer longtemps l’imaginaire collectif.

Depuis un an et quelques mois, la vie, telle qu’on la connaissait avant la pandémie, n’existe plus vraiment. C’est qu’on a déconstruit, puis on a défait toutes nos habitudes : la façon dont on mange, la façon dont on socialise avec les autres. Toutes les générations ne vivent pas dans le même contexte qu’avant, sur le plan sociétal. Évidemment, sur le plan individuel, les gens se débrouillent, mais la société, vous savez, c’est notre berceau commun à tous et c’est là où on se réalise, soutient la sociologue Diane Pacom.

Recommandé pour vous

Consultez notre Politique de confidentialité. (Nouvelle fenêtre)
Ces contenus pourraient vous intéresser