•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Moyens de pression des policiers du SPS

Par ici l'info, ICI Première.
Rattrapage du vendredi 7 mai 2021

Moyens de pression des policiers du SPS

Impasse dans les négociations au Service de police de Sherbrooke

Autopatrouille du Service de police de Sherbrooke.
Service de police de SherbrookePHOTO : Radio-Canada / Martin Bilodeau
Par ici l'info, ICI Première.
Par ici l'infoPublié le 7 mai 2021

Sans contrat de travail depuis le 1er janvier 2020, les policiers de Sherbrooke entament des moyens de pression. Leur syndicat interpelle les élus afin de dénouer l'impasse.

pour dire que c'est le monde à l'envers

Nous, au service de police, notre association, on travaille fort pour avoir des conditions de travail agréables, sauf que dans les relations de travail actuelles, ça ne va pas bien. La haute direction en ce moment, au lieu de nous aider, s’est rangée du côté des ressources humaines dans le saccage de nos conditions de travail. En gros, ils nous ont tourné le dos, explique le président de l’Association des policiers de Sherbrooke, Éric Beaudoin.

« On va mettre aussi des pantalons de camouflage dans les coffres arrière des véhicules qui vont pendouiller. »

— Une citation de  Éric Beaudoin, président de l'Association des policiers de Sherbrooke

Le syndicat se veut rassurant en indiquant qu’il n’y aura aucun impact sur le service offert aux citoyens.