•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Par ici l'info, ICI Première.
Par ici l'info, ICI Première.
Rattrapage du jeudi 29 avril 2021

Crise du logement à Sherbrooke? :  Alain Roy, Association des locataires

L'Association des locataires de Sherbrooke redoute une nouvelle crise du logement

Publié le 29 avril 2021
Une affiche accrochée à un immeuble sur laquelle est écrit : logement à louer, complet.
Un immeuble à logementsPHOTO : Radio-Canada / Ivanoh Demers

Le faible taux d'inoccupation des logements dans la région de Sherbrooke préoccupe l'Association des locataires. Avec le 1er juillet qui arrive à grands pas, en plus du contexte de la pandémie, la situation est carrément explosive, selon elle.

L’Association soutient que les appels ne cessent de rentrer, et que le climat est très anxiogène.

Il y a des gens qui nous appellent et que ça fait depuis le mois de janvier qu’ils cherchent. Rendus à la fin avril, ils n’ont rien trouvé. Il y a bien sûr une inquiétude épouvantable. Pour nous, c’est clair que le 1er juillet 2021 sera pire que le 1er juillet 2020, soutient le porte-parole de l’Association des locataires de Sherbrooke, Alain Roy.

L’organisme déplore également la discrimination envers les locataires et les rénovictions qui compliquent l’accès à un logement abordable.

Le Regroupement des comités logement et assocations de locataires du Québec définit la rénoviction comme une éviction illégale, qui est justifiée par le propriétaire par le besoin de faire des rénovations.