•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Par ici l'info, ICI Première.
Par ici l'info, ICI Première.
Rattrapage du vendredi 19 février 2021

Entrevue avec Simon Tessier, directeur général de Camping Québec

Les campeurs encouragés à réserver à l’avance et à sortir des sentiers battus

Publié le 19 février 2021
Une tente entre les arbres.
Cette année, la plupart des visiteurs au camping de Leduc Lions viennent du coin.PHOTO : Radio-Canada / Richard Marion

Malgré la température sous zéro, la folie des réservations frappe déjà certains campings du Québec pour l'été prochain. Simon Tessier, directeur général de Camping Québec, était au micro de Par ici l'info pour discuter de cet engouement.

Chez beaucoup de membres, le volume de réservations est supérieur à l’année dernière. Par contre, ce n’est pas un phénomène généralisé. Ça n’a rien de scientifique, mais dans un sondage à l’interne auprès de nos membres, environ la moitié de ceux-ci nous disent [que le nombre de réservations] est supérieur à l’année dernière, explique-t-il.

En été 2020, la Gaspésie et l'Est-du-Québec avaient été particulièrement prisés par les campeurs. Cette année, M. Tessier observe toutefois que les destinations des Québécois tendent à se diversifier. Il voit notamment la popularité de la Côte-Nord et des Cantons-de-l’Est augmenter.

« On est plus enclin du côté du campeur à réserver un peu partout au Québec, et c’est ce qu’on souhaite [...]. Ce qu’on espère cette année, c’est que même à proximité de Montréal, on puisse avoir le même achalandage qu’en Gaspésie et éviter justement un surachalandage du côté de certaines régions. »

—  Simon Tessier, directeur général de Camping Québec

Simon Tessier explique la popularité du camping par le fait qu'il est facile de le pratiquer dehors, dans le respect des consignes sanitaires. On a la cote, car c’est un secteur d’activité qu’on peut pratiquer en bulle familiale.

Il invite cependant les vacanciers à bien planifier leur visite pour limiter l’achalandage.

Le secret pour les familles québécoises cet été, ça va être de sortir des sentiers battus, de regarder des campings vers lesquels on n’a jamais été, et peut-être aussi de modifier nos dates de séjour. Évidemment, quand on se concentre sur les week-ends et les semaines de vacances plus achalandées, ça limite les options pour le campeur, conclut-il.