•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Des associations étudiantes de l'Université de Sherbrooke interpellent le rectorat

Logo de l'Université de Sherbrooke, et des étudiants suivent un cours en plein air.
Des étudiants de l'Université de Sherbrooke interpellent le rectorat.PHOTO : Radio-Canada / Martin Bilodeau
Publié le 17 décembre 2020

Une douzaine d'associations étudiantes de l'Université de Sherbrooke expriment leur ras-le-bol et interpellent à nouveau le rectorat pour que des ajustements soient apportés devant la détresse psychologie grandissante vécue par les étudiants depuis le début de la pandémie.

On n'est vraiment pas contre l'orientation de l'Université d'offrir le plus de cours en présentiel possible. Pour nous, c'est vraiment important au point de vue psychologique, santé mentale et pour briser l'isolement [...] Par contre, on a des désaccords fondamentaux avec eux sur des problématiques et la manière de les résoudre, explique le président de la Fédération étudiante de l'Université de Sherbrooke (FEUS), Alexandre Guimond.

Parmi les assouplissements réclamés figurent la tenue des cours sous une forme bimodale, c'est-à-dire simultanément en classe et en ligne, ainsi que la modification du mode de notation.

Pour la santé de nos membres, ce serait vraiment un beau cadeau de Noël, soutient-il.

Certaines universités ont déjà indiqué qu'elles laisseraient le choix à leurs étudiants de remplacer leurs résultats finaux par des mentions réussite ou échec, dont l'Université Bishop's.

Recommandé pour vous

Consultez notre Politique de confidentialité. (Nouvelle fenêtre)
Ces contenus pourraient vous intéresser