•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Par ici l'info, ICI Première.
Par ici l'info, ICI Première.
Rattrapage du mardi 22 septembre 2020

Serre solaire intelligente :  Raphaël Boisjoly-Sallafranque, étudiant à l'UdeS

Une serre solaire intelligente conçue par des étudiants de l'UdeS

Publié le 22 septembre 2020
Une serre solaire passive intelligente située à Durham-Sud.
Des étudiants en génie de l'Université de Sherbrooke travaillent sur le développement d'une serre solaire passive intelligente qui permet de cultiver des végétaux 12 mois par année.PHOTO : Facebook / BIUS

Des étudiants en génie de l'Université de Sherbrooke travaillent sur le développement d'une serre pour le moins particulière. Il s'agit d'une serre solaire passive intelligente qui permet de cultiver des végétaux 12 mois par année.

Le concept est en expérimentation sur le terrain de la ferme communautaire Berthe Rousseau à Durham-Sud.

Les principaux aspects sont l’étanchéité de la bâtisse, l’isolation qui est au-delà des normes et l’orientation. On la positionne plein sud pour faire en sorte que tous les liens solaires thermiques soient à l’intérieur, a expliqué Raphaël Boisjoly-Sallafranque, membre fondateur et vice-président de Bâtiments intelligents de l’Université de Sherbrooke (BIUS) en entrevue à Par ici l’info.

Ces étudiants se sont donnés pour mission de démocratiser la culture en serre.

« Dans nos premiers objectifs, c’était de rendre plus accessible l’autonomie alimentaire parce que nous voulons rendre ce concept libre de droits pour que les gens puissent le reproduire gratuitement. »

—  Raphaël Boisjoly-Sallafranque, membre fondateur et vice-président de BIUS

M.Boisjoly-Sallafranque ajoute que les matériaux utilisés sont abordables et se trouvent facilement en quincaillerie.