•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Congestion dans les salons de toilettage

Une femme rase la fourrure d'un chien.
Plusieurs toiletteurs n'ont aucune disponibilité avant le mois de juilletPHOTO : Reuters / Mario Anzuoni
Publié le 3 juin 2020

Il n'y a pas que les salons de coiffure qui sont débordés de demandes de leurs clients. Il suffit de faire quelques appels pour constater qu'il est difficile de trouver un rendez-vous pour le toilettage de son animal de compagnie avant le mois de juillet.

Accueillant des clients à quatre pattes depuis lundi, l’agenda de Marco Veilleux est déjà complet jusqu’à la fin du mois. Ça sonnait même avant le déconfinement! , mentionne le propriétaire d'un salon de toilettage sur la rue Galt à Sherbrooke.

Le toiletteur tente de rattraper le temps de confinement en travaillant 7 jours sur 7 et en proposant quatre soirées pour ses clients. Mon prochain congé est le 24 juin, raconte-t-il pour démontrer à quel point la demande est forte.

Un homme devant une affiche de son commerce.

Marco Veilleux, propriétaire d'un salon de toilettage à Sherbrooke

Site internet / Site Internet, Salon de toilettage Marco Veilleux

La période de confinement a eu son effet chez les animaux. Les chiens ont la peau endommagée. Il faut la traiter, car juste un shampooing ça aide, mais ce n’est pas suffisant, constate M. Veilleux.

L’isolement a aussi changé leur comportement selon les observations du spécialiste de l’esthétique animale. Les chiens sont, en général, plus craintifs. Il y a un peu de réhabilitation à faire avec les animaux, selon lui.

Prix stable malgré les coûts supplémentaires

Si plusieurs clients ont remarqué que le prix des services personnels a augmenté en raison des mesures sanitaires que doivent respecter les professionnels dans leur milieu, le Sherbrookois refuse de refiler la facture à ses clients.

Je ne veux pas que ce soit mon client qui l’assume. Est-ce que les prix vont baisser quand tout sera terminé? J’en ne suis pas convaincu, plaide le toiletteur.

Recommandé pour vous

Consultez notre Politique de confidentialité. (Nouvelle fenêtre)
Ces contenus pourraient vous intéresser