•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Histoire du tramway à Sherbrooke :  David Lacoste, directeur général du Mhist

L'animateur de l'émission matinale Par ici l'info, Mathieu Beaumont.
Rattrapage du lundi 19 septembre 2022

Histoire du tramway à Sherbrooke :  David Lacoste, directeur général du Mhist

Sherbrooke a déjà eu son tramway

Le tramway de Sherbrooke.
Le tramway de Sherbrooke (archives).PHOTO : Avec la permission du Musée d'histoire de Sherbrooke
L'animateur de l'émission matinale Par ici l'info, Mathieu Beaumont.
Par ici l'infoPublié le 19 septembre 2022

C'est une annonce qui a fait couler beaucoup d'encre : Québec solidaire s'est engagé à améliorer le transport collectif à Sherbrooke. Comment? Notamment par la construction de deux lignes de tramway. L'engagement en a surpris plusieurs, mais il permet aussi de remettre à l'avant-plan une époque révolue à Sherbrooke.

Le directeur général du Musée d'histoire de Sherbrooke, David Lacoste, rappelle qu'il y a eu un tramway à Sherbrooke jusqu'en 1931. Sherbrooke, ville de 25 000 habitants, était à l'époque la plus petite ville au Canada à avoir son tramway. L'idée, c'était de montrer que la ville était en plein essor, relate-t-il.

Les premières lignes faisaient principalement le relais entre le centre-ville et le quartier nord, et le centre-ville et Lennoxville, poursuit-il. Les Sherbrookois sont alors nombreux à emprunter le tramway. Dans les meilleurs années, le nombre de passages estimé de 1,3 à 1,8 million par année.

Chaque passage coûtait 5 cents. Les tramways circulaient de 6 h 30 à 23 h, et étaient chauffés et éclairés.

Ce sont des difficultés économiques de la compagnie qui gérait le tramway, mais aussi la cohabitation de plus en plus difficile avec les automobilistes, qui a finalement mis fin à ce moyen de transport. En 1931, quelque 3000 voitures circulaient à Sherbrooke.