•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Continuer de jouer à la ringuette, le rêve d’un joueur trans de Gatineau

Un gardien de but, habillé avec tout son équipement, sauf son casque, sourit. Il est assis dans un vestiaire. Il porte un chandail bleu et des jambières rouges et blanches. Son numéro est le 33.
Anthony Ferland se sent très bien accueilli par ses coéquipières au sein de son équipe de ringuette. PHOTO : Radio-Canada / Felix Desroches
Les matins d'ici, ICI Première.
Les matins d'iciPublié le 8 décembre 2022

Anthony Ferland a fait ses débuts à la ringuette, un sport traditionnellement féminin, en tant que fille. Après une pause pour lui permettre d'entreprendre sa transition, le joueur trans est revenu la saison dernière dans le vestiaire du Vortex de Gatineau. Ses coéquipières ont réservé à leur gardien de but un appui inconditionnel.

À l’entrée au secondaire, ç’a été très difficile pour moi, se souvient Anthony, 19 ans. J’en suis venu au point où si je décidais pas de faire ma transition, j’allais rester malheureux toute ma vie, dans une vie que je sentais pas qui était la mienne.

À son retour au jeu en tant qu'Anthony, le jeune cerbère a retrouvé celles qu’il considère comme ses sœurs, les joueuses du Vortex.