•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Gestion du trafic spatial : Montréal pourrait devenir une tour de contrôle de l'espace

Représentation par ordinateur des débris dans l'orbite terrestre, réalisée par l'Agence spatiale européenne.
Représentation par ordinateur des débris dans l'orbite terrestre, réalisée par l'Agence spatiale européenne.PHOTO : La Presse canadienne
Les matins d'ici, ICI Première.
Les matins d'iciPublié le 18 mai 2022

Frédérick Baron, astrophysicienne de l'Université de Montréal explique que l'entreprise NorthStar Ciel & Terre veut lancer une constellation de 24 satellites au cours des trois prochaines années afin de surveiller les objets et les débris spatiaux. Il y a plusieurs satellites en orbite autour de la terre ainsi que des débris affirme l'experte et parmi ceux-ci, il y en a qui sont plus difficiles à suivre de la terre. NorthStar Ciel & Terre a donc l'intention de gérer le trafic spatial et de surveiller également les collisions entre les nombreux résidus, conclut Frédérick Baron.