•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Haute fonction publique fédérale : un francophone raconte son expérience

Illustration de plusieurs personnes qui parlent en anglais et d'une seule personne qui parle en français.
L’anglais prédomine au sommet de la pyramide de la fonction publique fédérale.PHOTO : Radio-Canada
Les matins d'ici, ICI Première.
Les matins d'iciPublié le 17 mai 2022

L'anglais prédomine au sommet de la pyramide de la fonction publique fédérale. Selon des données obtenues par Radio-Canada, 4 sur 5 des postes de sous-ministres ou de sous-ministres délégués sont occupés par des anglophones, alors que 19 % des plus haut placés parlent le français comme première langue officielle. Selon l'ancien administrateur général de Bibliothèques et Archives Canada, Daniel J. Caron, au vue de sa propre expérience, cela n'a rien d'étonnant compte tenu de la culture de ce milieu et la façon dont le système de recrutement de la haute fonction publique est organisé.