•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Ent Thierry Calvé :  La tanche, espèce aquatique envahissante est détectée

Les matins d'ici, ICI Première.
Rattrapage du vendredi 16 juillet 2021

Ent Thierry Calvé :  La tanche, espèce aquatique envahissante est détectée

La tanche, une espèce envahissante dans la rivière des Outaouais

Une tanche.
Ce poisson d’eau douce venu d’Europe risque de menacer la biodiversité aquatique de la région.PHOTO : Radio-Canada / Photo : iStock / wrangel
Les matins d'ici, ICI Première.
Les matins d'iciPublié le 29 juillet 2021

Récemment détectée dans la rivière des Outaouais, après avoir proliféré dans le fleuve Saint-Laurent depuis plusieurs années, la tanche risque de menacer la biodiversité aquatique de la région, comme l'explique Thierry Calvé, biologiste à la Direction de la gestion de la faune de l'Outaouais au ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs (MFFP) du Québec.

Ce poisson d’eau douce venu d’Europe est reconnu pour sa tolérance à des concentrations faibles en oxygène et sa capacité à vivre dans des habitats variés.

Selon M. Calvé, cette espèce aura un impact négatif sur la faune aquatique de la région, d’autant qu’elle est très féconde et peut atteindre la maturité sexuelle rapidement.

« C'est un poisson qui préfère les plans d'eau peu profonds, calmes, qui sont vaseux et riches en végétation comme la rivière des Outaouais. »

—  Thierry Calvé, biologiste à la Direction de la gestion de la faune de l’Outaouais au ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec

Elle se nourrit principalement de vertébrés aquatiques qui vivent au fond de l'eau, comme les écrevisses, les escargots et les insectes. Elle entrerait en compétition avec les autres espèces qui se nourrissent aussi de ces espèces-là, comme le chevalier rouge et blanc, les espèces indigènes d’ici, détaille le biologiste.

La collaboration des pêcheurs est sollicitée pour signaler toute observation de tanche parmi leurs prises. Thierry Calvé ajoute qu’il ne faut pas les remettre à l'eau, mais les conserver dans un sac au congélateur avec la date et la localisation GPS de la prise, puis de communiquer avec le Ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs du Québec à l’adresse courriel suivante : Outaouais-Faune@mffp.gouv.qc.ca (Nouvelle fenêtre).