•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Réactions au discours de la nouvelle Gouverneur Générale en Inuktitut

Les matins d'ici, ICI Première.
Rattrapage du lundi 26 juillet 2021

Réactions au discours de la nouvelle Gouverneur Générale en Inuktitut

Est-ce que les langues autochtones devraient devenir des langues officielles? Une militante anichinabée se prononce

Mary Simon s'adresse aux médias.
La nouvelle gouverneure générale du Canada, Mary SimonPHOTO : La Presse canadienne / Sean Kilpatrick
Les matins d'ici, ICI Première.
Les matins d'iciPublié le 28 juillet 2021

Alors que la nouvelle gouverneure générale du Canada, Mary Simon, essuie plusieurs critiques parce qu'elle ne maîtrise pas le français, la militante anichinabée, Claudette Dumont-Smith, salue l'assermentation de la première Autochtone à occuper la fonction de représentante de la reine au pays et estime qu'une exception devrait être faite.

Lors de sa cérémonie d’assermentation, Mme Simon a partagé la vision de son mandat dans un discours qu’elle a prononcé en anglais et dans sa langue maternelle, l'inuktitut.

Si le fait qu’elle ne parle pas le français a été vivement critiqué dans certaines régions du pays, la nouvelle gouverneure générale a promis qu'elle apprendrait la langue de Molière.

Pour sa part, Mme Dumont-Smith rappelle que Mary Simon est bilingue du fait qu’elle s’exprime dans l’une des premières langues parlées au Canada en plus de l’anglais.

« Les gens [qui la critiquent pour son français], devraient penser qu’elle est bilingue. De plus, l'inuktitut, la langue algonquine ou crie, sont les premières langues du Canada. Je pense qu’il faut faire une exception [sur les attentes en matière de français] dans un tel cas. »

—  Claudette Dumont-Smith, militante anichinabée