•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Les matins d'ici, ICI Première.
Les matins d'ici, ICI Première.
Rattrapage du jeudi 24 juin 2021

Des centaines de tombes non marquées à la suite d'une fouille en Saskatchewan

Tombes à Marieval : pas surprenant selon le Grand chef John Boudrias

Publié le 24 juin 2021
Gros plan sur un toutou en peluche, posé sur un mémorial à Kitigan Zibi.
L’annonce de la découverte de plus de 700 tombes anonymes sur le site du pensionnat pour Autochtones de Marieval, en Saskatchewan, a secoué le grand chef du Conseil tribal de la nation algonquine anishinabeg, John Boudrias.PHOTO : Radio-Canada / Christian Milette

L'annonce de la découverte de plus de 700 tombes anonymes sur le site du pensionnat pour Autochtones de Marieval, en Saskatchewan, a secoué le grand chef du Conseil tribal de la nation algonquine anishinabeg, John Boudrias, qui se dit une nouvelle fois pas surpris par cette nouvelle troublante.

Malheureusement ça va continuer de grimper ce nombre de jeunes qu’on va découvrir, indique-t-il. Selon lui, cette douloureuse situation vient démontrer la nécessité de faire d’autres fouilles.

M. Boudrias fait remarquer que cette réalité a été mise en lumière par la Commission de vérité et réconciliation et qu’elle est connue depuis longtemps par les siens. En effet, plusieurs membres de la communauté de Kitigan Zibi et des autres communautés anichinabées situées au Québec et en Ontario ont fréquenté des pensionnats.

Le grand chef estime qu’il va falloir des ressources pour venir en aide aux membres des communautés troublés par ces événements, peu importe la génération.

« Les jeunes voient leurs grands-parents très blessés, ils veulent savoir pourquoi. »

—  John Boudrias, Conseil tribal de la nation algonquine anishinabeg

Ligne bilingue d'appui pour les survivants des pensionnats autochtones : 1-866-925-4419