•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Les matins d'ici, ICI Première.
Les matins d'ici, ICI Première.
Rattrapage du lundi 14 juin 2021

La propagation des tiques à pattes noires en Ontario et au Québec

Comment bien se protéger des tiques à pattes noires?

Publié le 16 juin 2021
Gros plan d'une tique à pattes noires sur de la peau.
Le début de la saison estivale marque celui de la saison des tiques.PHOTO : iStock / RobertAx

Le début de la saison estivale marque celui de la saison des tiques. Ces petits insectes, qui se nourrissent du sang humain, peuvent transmettre certaines maladies, comme la maladie de Lyme, qui est devenue une véritable épidémie au Canada.

Selon Catherine Bouchard, vétérinaire épidémiologiste à l’Agence de santé publique du pays, la propagation de la tique à patte noire a débuté dans les années 80, près des Grands Lacs. Aujourd’hui, l’insecte est bien établi un peu partout au Canada et plusieurs zones favorisent sa survie. Il se multiplie rapidement, car la femelle peut pondre jusqu’à 3000 œufs par an.

La spécialiste croit que quatre grands facteurs peuvent aussi expliquer la propagation de la tique, soit les conditions météorologiques, les changements climatiques, l’habitat propice et les animaux. En effet, les tiques se déplacent à dos d’animal, de cerfs, la plupart du temps, vers la forêt Boréal, donc vers le nord. Elles avancent de 30 à 40 kilomètres chaque année.

Catherine Bouchard explique qu’il est possible de ralentir la progression de la tique à patte noire en posant des gestes barrières, tels que porter des vêtements longs, utiliser des insectifuges et rester sur les sentiers le plus possible. Après avoir fait une activité extérieure et qu’on a un doute, [...] on s’inspecte, on inspecte nos enfants et nos animaux, mentionne-t-elle.