•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Capture d'écran du film «Dounia et la princesse d’Alep».
Réalisé par André Kadi et Marya Zarif, «Dounia et la princesse d’Alep» est une coproduction franco-québécoise.PHOTO : Maison 4:3
Publié le 27 avril 2023

Face aux affres de la guerre, la famille est le meilleur des refuges. C'est en somme l'un des principaux messages du film d'animation Dounia et la princesse d'Alep, « doux et très charmant dessin animé », souligne la journaliste culturelle Camille Bourdeau.

On y découvre la petite Dounia, fillette de 6 ans placée sous la protection de ses grands-parents. Avec tendresse et bienveillance, ces derniers la protègent de la réalité, à travers un rempart fait de fables et de légendes.

C’est un film lumineux et poétique, qui parle de résilience, de solidarité et de l’importance de nos racines, poursuit Camille Bourdeau. La journaliste vante les qualités d’un récit riche et touchant, bercé de mélodies inspirées du patrimoine musical moyen-oriental.

Dounia et la princesse d’Alep

Sortie dans les cinémas au Québec à partir du 28 avril.
Le film sera présenté dans la région au cours des prochaines semaines.

Recommandé pour vous

Consultez notre Politique de confidentialité. (Nouvelle fenêtre)
Ces contenus pourraient vous intéresser