•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Étude sur l'impact du myriophylle à épi sur le lac des Trente et Un Milles

Images sous-marines de la plante exotique myriophylle à épis.
Avec sa longue tige et ses feuilles en plumes, le myriophylle à épis peut sembler inoffensif mais il prive les plantes indigènes de lumière et de nutriments.PHOTO : Radio-Canada
Publié le 5 juillet 2022

La biologiste du Ministère de la faune, des forêts et des parcs, Julie Deschênes, se penche sur une nouvelle étude menée au lac des Trente et Un Milles, entre les régions de l'Outaouais et des Laurentides, qui cherche à comprendre comment le myriophylle à épi modifie l'habitat des poissons. Il faut savoir que cette plante aquatique prive les plantes locales de lumière et de certains nutriments.

Recommandé pour vous

Consultez notre Politique de confidentialité. (Nouvelle fenêtre)
Ces contenus pourraient vous intéresser