•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

La nouvelle derrière la nouvelle :  Comment intéresser les gens aux élections?

Les matins d'ici, ICI Première.
Rattrapage du jeudi 26 août 2021

La nouvelle derrière la nouvelle :  Comment intéresser les gens aux élections?

Comment intéresser les nouveaux Canadiens aux élections?

Illustration de différentes personnes qui votent. Les mains mettent des bulletins de vote en papier dans une urne électorale.
Pour s'intéresser aux élections, il faut d'abord comprendre le processus électoral et ensuite avoir confiance en ce dernier.PHOTO : getty images/istockphoto / Jenny On The Moon
Les matins d'ici, ICI Première.
Les matins d'iciPublié le 27 août 2021

Règle générale, pour s'intéresser aux élections il faut d'abord comprendre le processus électoral et ensuite avoir confiance en ce dernier.

Ceci résume assez bien le défi qui attend les organismes accompagnant les nouveaux arrivants dans la réussite de leur intégration, remarque Saint-Phard Désir, directeur général du Conseil économique et social d'Ottawa Carleton (CESOC).

« Quand vous avez connu un pays où la politique n’est pas réellement une démocratie, votre vision d’une élection n’est peut-être pas la même. »

—  Saint-Phard Désir, directeur général, CESOC

À ce niveau, il y a du travail à faire pour rétablir un lien de confiance envers le processus électoral et les politiciens, explique-t-il.

Des organismes offrent des ateliers aux nouveaux arrivants pour les familiariser avec le système politique canadien. C’est un bon début, mais ce n’est pas suffisant, estime M. Désir. Il faut plusieurs autres initiatives.

En plus des ateliers, M. Désir dit qu’il est important que des gens issus de l’immigration se présentent comme candidats aux élections. Chaque fois qu’une personne immigrante accède au parlement, il envoie un message très fort, croit-il.

Or, un récent reportage de Radio-Canada montre que les Canadiens issus de la diversité qui se lancent en élection font face à de nombreux obstacles, en plus de subir des attaques racistes.