•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Le Regroupement Femmes pour le 50% a de grands objectifs pour la prochaine année

Le réveil Nouveau-Brunswick, ICI Première.
Audio fil du jeudi 11 janvier 2018

Le Regroupement Femmes pour le 50% a de grands objectifs pour la prochaine année

Candidates aux élections : le N.-B. sur la bonne voie, selon un groupe féministe

Une femme aux bras croisés devant un dessin de muscles d'homme sur un tableau.
Parmi les candidats choisis jusqu'à présent en vue des élections de cet automne au N.-B., 41 % sont des femmes.PHOTO : iStock
Le réveil Nouveau-Brunswick, ICI Première.
Le réveil / Nouveau-BrunswickPublié le 11 janvier 2018

Le regroupement Femmes pour 50 % se réjouit du nombre de femmes qui sont officiellement devenues candidates aux prochaines élections provinciales au Nouveau-Brunswick jusqu'à présent, et il recommande aux intervenants de redoubler d'efforts pour atteindre la partié hommes-femmes.

Le regroupement formé l’an dernier vise à faire progresser l'idée de la parité femmes-hommes au gouvernement provincial. À 9 mois des élections, la tendance observée réjouit Norma Dubé, directrice de Femmes pour 50 %.

« La majorité des congrès d’investiture n’ont pas eu lieu encore, mais jusqu’à [présent], si mes informations sont bonnes, tous confondus les quatre partis qu’on suit ont eu 46 congrès d’investiture, et on est à 41,3 % de femmes qui ont remporté le congrès d’investiture pour leur parti politique respectif. Donc, on est sur une bonne tendance pour atteindre 50 % », affirme Norma Dubé.

Femmes pour 50 % encourage les partis politiques et les femmes à poursuivre leurs efforts dans cette voie. L’organisme souhaite voir plus d’élues à l'Assemblée législative, et non simplement des candidates dans les circonscriptions que les partis ne croient pas pouvoir gagner.

« Les partis politiques ont été des partenaires, ils ont travaillé côte à côte avec nous, souligne Norma Dubé. Femmes pour 50 % se donne le mandat des les tenir imputables de leurs actions dans le contexte de recruter plus de femmes, mais aussi d’appuyer ces femmes dans les circonscriptions où elles peuvent gagner. »

Les élections provinciales sont prévues pour le 24 septembre prochain.