•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Début du contenu

Sports : l'ascension rapide de Danielle Duplessis

Le réveil Nouveau-Brunswick, ICI Première.
Audio fil du mercredi 23 janvier 2019

Sports : l'ascension rapide de Danielle Duplessis

Une Acadienne accède à l’équipe nationale de basketball en fauteuil roulant en un an

Danielle Duplessis, en fauteuil roulant, effectuant un bloc contre un adversaire masculin québécois.
Danielle Duplessis effectuant un bloc lors d'un match de basketball en fauteuil roulant. PHOTO : Facebook / Gracieuseté
Le réveil Nouveau-Brunswick, ICI Première.
Le réveil / Nouveau-BrunswickPublié le 23 janvier 2019

Danielle Duplessis a joué au basketball toute sa vie, mais en fauteuil roulant, c'est relativement nouveau pour elle. Des blessures et des opérations à répétition ont mis un terme à sa carrière de basketball, mais la variante en fauteuil roulant lui offre une deuxième chance.

Un texte de Stephan Bénard

Danielle Duplessis n’est pas handicapée, mais la jeune athlète originaire de Fredericton fait tout de même partie de l’équipe nationale de basketball en fauteuil roulant.

Son histoire n'est d'ailleurs pas unique : quelques joueuses de l’équipe nationale ont subi, tout comme Danielle, des blessures qui les empêchent de jouer au basketball sur leurs deux pieds.

Ça s’est passé vraiment vite. La chose que je trouve la plus difficile c’est d’utiliser la chaise. On devient limité par la chaise; j’espère qu’avec plus de temps, que ça deviendra plus naturel, explique-t-elle.

L’athlète de 21 ans parle de sa transition à ce parasport un sourire dans la voix. Elle a de quoi être heureuse, car un an après ses débuts dans ce sport, elle s'entraînait déjà à Toronto avec l’équipe nationale.

Préparation pour Tokyo

Elle revient d’un important voyage au Japon pour la tenue de séances d'entraînement et de six matchs contre l’équipe nationale japonaise.

C’était bon pour voir la compétition pour les paralympiques qui s’en viennent à Tokyo. Je ne suis pas sûre si je vais me qualifier pour Tokyo vu que je suis tellement nouvelle, mais j’espère que oui. C’est ça mon but, dit-elle.

D’ici les prochains Jeux paralympiques, l’équipe canadienne devra se qualifier en terminant au premier ou deuxième rangs des Jeux parapanaméricains qui auront lieu à Lima, au Pérou, en août prochain.