•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Le défi Nepisiguit au Mont Carleton victime de son succès

Le réveil Nouveau-Brunswick, ICI Première.
Audio fil du mercredi 7 février 2018

Le défi Nepisiguit au Mont Carleton victime de son succès

Le Défi Nepisiguit est victime de son succès

L'athlète Samuel Daigle porte son vélo alors qu'il traverse un cours d'eau.
Samuel Daigle lors d'une épreuve du Défi NepisiguitPHOTO : Colleen Ramsay
Le réveil Nouveau-Brunswick, ICI Première.
Le réveil / Nouveau-BrunswickPublié le 7 février 2018

Le populaire triathlon Défi Nepisiguit affiche complet à huit mois de sa troisième édition. Le triathlon, qui remplace la nage par le canot et le vélo de route par le vélo de montagne, aura lieu au mois d'octobre prochain au parc provincial Mont-Carleton.

Les succès des deux premières éditions de ce triathlon réinventé ont causé tout un engouement pour l’édition 2018. En quelques jours, les inscriptions ont atteint la limite de 130 compétiteurs.

« C’était tellement plaisant que tout le monde voulait y retourner. Une grosse majorité des gens qui avaient déjà participé se sont réinscrits. »

— Une citation de  Samuel Daigle, membre du comité organisateur et compétiteur du Défi Nepisiguit

Le comité organisateur avoue que la vague d’inscriptions a largement dépassé ses attentes. Plusieurs athlètes ont fait part de leur déception à l’équipe du Défi Nepisiguit. L’équipe se penchera maintenant sur son processus d’inscription et évaluera la possibilité de créer un événement parallèle pour accueillir davantage de personnes.

D’ici octobre, les mordus de cette discipline auront droit à un autre événement du genre. Le 24 février, la deuxième édition du Dualthon Grand Frisson, une épreuve qui jumelle la course en raquettes et le vélo à pneus surdimensionnés, aura lieu à Bathurst.