•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

40 ans de rap francophone sur ICI Première.

40 ans de rap francophone

  • Rattrapage du samedi 22 août 2020 :

    Le rap et la diffusion en continu vont de pair. Plus besoin d'attendre les médias traditionnels pour atteindre le public. Le rap a créé sa propre machine promotionnelle via le web. Après 40 ans, l'indépendance est à nouveau le mot d'ordre, non pas par obligation de survie, mais par choix. Le rap aujourd'hui est absolument partout.
    Segments
  • Rattrapage du 15 août : Le rap et le verbe

    Au 16e siècle, sous l'impulsion de poètes comme Joachim du Bellay et Pierre de Ronsard, le français est devenu une langue littéraire légitime, au même titre que les langues anciennes. Il était donc normal qu'un style musical s'en empare quelques siècles plus tard. Dans le rap, le français est un terrain de jeu : à coups de métaphores et en créant son propre vocabulaire, la musique accompagne les textes, fruits de la créativité des artistes. On reconnaît alors un artiste à ses tics de langage, à sa façon de manier les mots, de faire rimer les phrases. Aujourd'hui, des rappeurs sont considérés comme des poètes, à l'instar de certains écrivains.
    Segments
  • Rattrapage du 8 août 2020 : Le rap et la variété

    Au milieu des années 2000, le rap n'a pas fini de conquérir la France, et il est désormais impossible d'ignorer ce style musical. En passe de devenir la musique la plus populaire de l'Hexagone, il reste pourtant boudé par les médias. Mais pour combien de temps encore? Petit à petit, le rap entre finalement dans une nouvelle ère et devient grand public. Il se rapproche de la variété et fait même son entrée dans la très guindée et classique cérémonie des Victoires de la musique.
    Segments
  • Rattrapage du 1 août 2020 : Faire son devoir de citoyen

    Le rap, ce n'est pas qu'un divertissement, c'est une musique qui n'a aucun tabou : au début des années 2000, dire que le rap était conscient relevait du pléonasme.
    Segments
  • Rattrapage du 25 juillet 2020 : Dénoncer les injustices de ce monde

    Porte-voix des sans voix, les rappeurs utilisent leur art pour mettre en lumière des réalités trop souvent ignorées : racisme, pauvreté, bavures policières, inégalités du partage des richesses. Les rappeurs n'hésitent pas à dénoncer toutes les injustices sociales.
    Segments