•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Déconfinement économique  :  Jean Boulet

360 PM, Émission Première
Rattrapage du mardi 28 avril 2020

Déconfinement économique  :  Jean Boulet

Un retour au travail dans le respect des mesures sanitaires, insiste le ministre Boulet

Le ministre en conférence de presse.
Le ministre de l'Emploi, du Travail et de la Solidarité sociale, Jean Boulet.PHOTO : Radio-Canada / Sylvain Roy Roussel
360 PM, Émission Première
360 PMPublié le 29 avril 2020

C'est parti pour un déconfinement économique graduel au Québec, alors que plusieurs commerces et entreprises pourront reprendre leurs activités dès le 4 mai.

Il faut reprendre le travail, mais de manière sécuritaire. Il n’y aura pas de compromis, a indiqué le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale Jean Boulet au micro de 360 PM.

La reprise des activités de la restauration et des soins personnels devra attendre. Celui qui est aussi député de Trois-Rivières et ministre responsable de la Mauricie précise toutefois qu’elle pourrait avoir lieu dans un horizon de quelques semaines.

Pour ce qui est du tourisme et du domaine culturel, il faudra cependant être un peu plus patient, soutient le ministre, qui rapporte être en lien avec les acteurs de ces milieux.

Les mesures sanitaires, la priorité

Le respect des mesures sanitaires, comme la distanciation physique de deux mètres entre les individus, demeure la condition première pour permettre la réouverture des commerces et entreprises.

Le ministre Boulet rapporte que Québec compte faire beaucoup de sensibilisation et de formation sur le sujet. Des guides préparés de concert avec la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail et la santé publique sont déjà disponibles en ligne.

Le gouvernement du Québec a par ailleurs déjà dit qu'il n'hésitera pas à revenir en arrière si jamais cette réouverture provoque une recrudescence importante de la COVID-19.