•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

C'est fou, ICI Première.

C'est fou...

Nous joindre
  • Hommage à Serge Bouchard

    Jean-Philippe Pleau rend hommage, par le biais des archives, à son ami Serge Bouchard, décédé plus tôt cette semaine. Il présente des extraits des diverses émissions animées par Serge pendant sa carrière et signe un éditorial intitulé « J'aimerais te passer un coup de téléphone ».
    Segments
  • Les rôles, deuxième partie

    Serge et Jean-Philippe réfléchissent au rôle des archives, de la sociologie et de l'anthropologie, ainsi qu'au rôle des journalistes; l'essayiste Stéphane Girard discute de son livre Moi et ma fascination de moi : figures du narcissisme dans la culture pop; et Serge Bouchard livre son texte, qui s'intitule « Créateur de monde », sur les petits rôles qu'on joue dans la vie ordinaire.
    Segments
  • Les rôles, première partie

    Serge et Jean-Philippe réfléchissent à la notion de rôle social, laquelle a jadis été très importante en sociologie et en anthropologie pour comprendre et expliquer les relations sociales; la comédienne Pascale Montpetit parle des rôles qu'on joue au quotidien sans le savoir, mais aussi de quelques grands rôles dans sa propre carrière; et Serge livre son texte, qui s'intitule « L'effet Shakespeare », sur divers rôles qu'il a joués pendant son adolescence.
    Segments
  • Les regrets, deuxième partie

    Serge et Jean-Philippe réfléchissent à ce qui permet d'avoir le moins de regrets possible dans la vie; l'essayiste et psychologue Nicolas Lévesque, auteur du livre Phora, parle du regret comme étant la matière première pour travailler avec ses clients; Jean-Philippe Pleau livre son texte, qui s'intitule « La société des sociologues disparus » et qui aborde son regret d'avoir quitté la sociologie en 2004.
    Segments
  • Les regrets, première partie

    Serge et Jean-Philippe font la distinction entre le regret, le remords et le repentir, et ils réfléchissent également à la question du regret comme un monologue et des excuses comme un début de dialogue; Elsa Pépin fait une chronique sur les œuvres au sein desquelles le regret est une source d'inspiration majeure; et Serge Bouchard livre son texte, qui s'intitule « La balle bleue-blanc-rouge ».
    Segments