•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Interprètes afghans : partir ou mourir.

Interprètes afghans : partir ou mourir

  • EP1 - Gino : d’interprète à paria

    Mai 2021. Gino est très inquiet. Comme de nombreux Afghans, il a travaillé comme interprète pour l'armée canadienne. L'expérience a été exaltante : il gagnait bien sa vie tout en défendant son pays. Mais pour les talibans, c'est un traître. Sa famille et lui vivent donc sous la menace depuis des années. Avec le retrait de l'armée américaine, l'étau se resserre : tous les districts de Kandahar, où vit Gino, tombent aux mains des talibans. Sa vie, et celle des interprètes qui ont travaillé pour le Canada, est plus que jamais en danger.
    Détails
  • EP2 - Les promesses

    Au fil des semaines, les talibans gagnent du terrain. Gino et un autre interprète, Abdul, fuient vers Kaboul. Pendant ce temps, au Canada, le vétéran Dave Morrow s'active en coulisse, avec l'aide d'une ONG pour recenser les interprètes coincés en Afghanistan. Puis, en juillet, coup de tonnerre : le gouvernement annonce enfin la création d'un programme de rapatriement d'urgence. Est-ce la porte de sortie que les interprètes attendent depuis 10 ans?
    Détails
  • EP3 - Les familles brisées

    Gino, Abdul, Hellboy et les autres interprètes tentent de se retrouver dans les formulaires du programme de rapatriement. Ils s'inquiètent : s'ils sont acceptés, pourront-ils fuir avec leurs familles? Hamid et Sayed, des interprètes installés au Canada depuis dix ans, tentent désespérément de faire venir leurs proches ici. À Kaboul, la menace talibane prend de l'ampleur et les évacuations commencent. Abdul réussit à obtenir un visa britannique. Un premier vol canadien quitte l'Afghanistan, mais sans Gino et les autres à son bord.
    Détails
  • EP4 - Partir ou mourir

    Le 15 août 2021, Kaboul tombe aux mains des talibans. Gino et James reçoivent un courriel d'Immigration Canada leur demandant de se rendre à l'aéroport. Le trajet est extrêmement périlleux : des postes de contrôle des talibans et une immense foule rendent l'accès à l'aéroport pratiquement impossible. Michèle Ouimet, à Montréal, est confrontée à un dilemme : doit-elle outrepasser son rôle de journaliste et mettre de côté son devoir de réserve pour aider ces Afghans? La situation se dégrade à l'aéroport : un attentat fait plus de 170 morts, et le Canada met fin aux évacuations.
    Détails