•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Le balado Si les œuvres pouvaient parler.

Si les œuvres pouvaient parler

  • Le secret de Rachel

    Les pylônes de la porte, tableau de Paul-Émile Borduas, serait le témoin d'un amour caché. La journaliste Amarilys Proulx rencontre Pascal Laforest, un homme d'une soixantaine d'années, qui a découvert une correspondance épistolaire entre sa mère, Rachel Laforest, et le peintre. Ces lettres révèlent tout un pan de l'histoire de l'art du Québec en plus d'une histoire d'amour singulière.
    Détails
  • Le secret de Paul-Émile

    Le tableau Boucle perdue, de Paul-Émile Borduas, est une œuvre de l'artiste méconnue du public dont le titre a toujours intrigué les critiques d'art. Pour l'historien de l'art Gilles Lapointe, il s'agirait en fait d'un message codé. En compagnie de la journaliste Amarilys Proulx, ce dernier tente de retracer l'histoire de cette toile – qui n'avait pas été vue depuis 1958 – pour en comprendre le sens caché.
    Détails
  • Les pellicules oubliées d’Edith S. Watson (1re partie)

    La conservatrice Anne-Marie Bouchard est passionnée par le travail d'Edith S. Watson, une photographe peu connue au Canada. La journaliste Amarilys Proulx accompagne l'historienne de l'art dans sa quête pour retracer le parcours de cette aventurière du début du 20e siècle. Ensemble, elles découvrent un personnage iconoclaste et des artefacts inédits.
    Détails
  • Les pellicules oubliées d’Edith S. Watson (2e partie)

    Derrière chaque découverte se trouve une personne qui a travaillé dans l'ombre. C'est le cas de la chercheuse Frances Rooney, qui, à force d'acharnement, a permis de comprendre qui était Edith S. Watson. Sans elle, le patrimoine de la photographe aurait été détruit. Amarilys Proulx est allée à sa rencontre.
    Détails