•  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Votre destination audio, maintenant aussi sur le web !

Début du contenu

Illustration lyrique d'une conversation entre deux femmes.

Nues

  • S1 EP1 - Mylène : « Miss Pénis »

    Mylène plonge dans les souvenirs de son adolescence afin d'y déceler les blessures que lui ont léguées en héritage sa mère silencieuse et son père dysfonctionnel. « Inconsciemment, je me place dans le rôle de victime dès que je suis en relation avec un homme. Ma drogue, c'est d'être avec un homme. À n'importe quel prix. »
    Détails
  • S1 EP2 - Mylène : Se pardonner

    Amoureuse d'un homme violent et possessif, Mylène s'enfuit en Espagne et trouve refuge dans un bar où elle découvrira l'humanité dans toute sa splendeur et ses perversités. « Je me suis retrouvée à Barcelone, à travailler dans un petit bar exigu, rouge velours. Il y avait des rideaux, et derrière, il y avait toutes sortes de jeux sexuels qui se faisaient contre de l'argent. »
    Détails
  • S1 EP3 - Mylène : Le jour où j’ai été trompée

    De retour à Montréal, Mylène s'investit dans de nouvelles relations malsaines qui menacent son intégrité. Au fond du baril, elle entame un long travail sur elle-même pour ne plus retomber dans ses mauvaises habitudes. « Je suis rentrée à Montréal et j'ai commencé une thérapie. Je partais de loin, c'est un cheminement qui a duré des années. »
    Détails
  • S1 EP4 - Mylène : Pouvoir de guérison

    Mylène trace un bilan lumineux de son parcours sexuel, décrivant au passage des approches qui l'ont particulièrement aidée à soigner ses blessures intimes. Pour elle, la guérison passera aussi par la transmission, avec sa mère, puis auprès de sa fille. « J'aimerais lui léguer la confiance, le pouvoir de guérison, la puissance de sa féminité. »
    Détails
  • S2 EP1 - Élyse : Encore des hormones

    Entourée de ses sept sœurs, Élyse grandit dans la campagne du Nouveau-Brunswick. Ses premières règles s'avèrent compliquées et embarrassantes, tout comme celles de ses sœurs et de leur mère. « [Elles ont] commencé à 16 ans! Je n'en voulais pas, alors [elles ont] commencé le plus tard possible. Je les ai eues pendant quelques mois, ensuite, ça a arrêté. »
    Détails
  • S2 EP2 - Élyse : « Le sex appeal, c’est pas ma force »

    Marquée par son éducation religieuse et une agression vécue dans son enfance, Élyse a longtemps mis sa vie sexuelle de côté. À 25 ans, il ne se passe toujours rien entre ses cuisses, même lorsqu'elle se touche. « J'étais tellement frustrée, tellement déconnectée. Je ne sentais rien, je ne connaissais pas le chemin. »
    Détails
  • S2 EP3 - Élyse : Entrer dans la sexualité par la douceur

    Un jour, presque par accident, Élyse fait l'amour avec une amie et les barrières tombent. Elle découvre alors que le sexe n'est pas obligatoirement un combat contre ses propres angoisses, mais qu'il peut aussi être source de douceur et d'abandon. « Ça m'a mise en contact avec mon côté féminin. La douceur, ça me manquait beaucoup. »
    Détails
  • S2 EP4 - Élyse : Rester active sexuellement

    Au tournant de la ménopause, Élyse constate que ses sœurs ont toutes vécu cette étape de la vie féminine dans le chaos, comme elle. Elle explore différentes avenues pour traverser cette période, accompagnée par son conjoint qui la soutient. « J'ai l'impression que c'est tout mon passé féminin qui est remonté. Tout ce que je n'avais pas encore réglé est remonté à ce moment. »
    Détails
  • S3 EP1 - Catherine : « Ma mère ne m’a pas appris grand-chose »

    Guidée par son insatiable curiosité et ses nombreuses lectures, Catherine gère de façon autonome sa puberté et ses premières explorations sexuelles. Vécues dans un contexte d'agression, ces expériences resteront enfouies au creux de son ventre, jusqu'au jour où elle se réunira avec ses copines d'université.
    Détails
  • S3 EP2 - Catherine : Overdose de gars

    Catherine découvre différentes pratiques sexuelles très marginales. Elle se mêle à la communauté LGBTQ+, expérimente le masochisme, consomme drogues et alcool. De nouvelles agressions la plongent, cette fois, dans une vraie dépression. « Il m'a fallu quatre ans avant de décider de me refaire confiance. »
    Détails
  • S3 EP3 - Catherine : « J’ai eu plusieurs amours au féminin »

    Décidée à voir le côté positif des épreuves qu'elle a vécues, Catherine se reconstruit à travers ses questionnements et ses réflexions, puis dans ses relations avec d'autres femmes, qui l'amènent à cheminer doucement. « J'ai réalisé que je pouvais être aussi bien dans l'une ou l'autre des sexualités. Aller vers des relations homosexuelles, ça m'a ouvert l'esprit. »
    Détails
  • S3 EP4 - Catherine : La félicité sexuelle

    Pendant ses fréquentations au féminin, Catherine rencontre un homme qui marquera son parcours sexuel tout autant que sa création artistique. Avec lui, elle connaît l'extase. « J'ai eu des relations très satisfaisantes, mais ça, c'est plus que de la satisfaction. C'est de la félicité. Tu peux devenir accro à une sexualité comme ça, c'est une drogue. »
    Détails
  • S3 EP5 - Catherine : Une sacrée bonne équipe

    Malgré le fait qu'elle n'éprouve pas les mêmes besoins sexuels que son conjoint, Catherine se sent comblée. Ce qu'il lui manque, elle se l'offre lorsqu'elle se fait à l'amour à elle-même. « Le fait de me toucher, de me caresser, ça vient [m'apaiser]. Un orgasme, ça relâche beaucoup de tensions. C'est vraiment bénéfique pour le corps, ça amène une certaine détente. »
    Détails
  • S4 EP1 - Annamaria : Responsable de sa jouissance

    La vie amoureuse d'Annamaria ne prend pas le chemin que ses fantasmes lui avaient soufflé. Ses insatisfactions et ses états d'âme, elle les a nommés devant l'homme qui partage son lit. Son couple en a-t-il bénéficié? « Je me suis toujours dit que je devais bâtir des ponts entre nous, pour qu'on se rejoigne. De temps en temps, il les a franchis, non sans effort. Il les a franchis quand même. »
    Détails
  • S4 EP2 - Annamaria : Une vierge n’est pas une bénédiction dans un lit

    C'est dans la sagesse séculaire africaine et auprès de ses tantes et de sa grand-mère qu'Annamaria puise du réconfort pour traverser les tumultes de sa vie de couple. « J'aimais beaucoup cette lignée de femmes autour de moi. [...] Je n'ai jamais eu peur de prendre ma place, car j'avais autour de moi des femmes libres qui s'assumaient en dépit des traditions et des coutumes. »
    Détails
  • S5 EP1 - Caro : Apprivoiser mon corps

    Troublée par la mort imminente de son père, Caro se reconnecte avec le sacré en faisant l'amour dans un boisé où elle a joué toute son enfance. « Les fois où j'ai fait l'amour dans la nature, j'ai vraiment senti que je faisais partie d'un tout. Quand la connexion avec les éléments est aussi ressentie par mon partenaire, ça devient une expérience de l'ordre du sacré. Ça reste gravé dans mon corps. »
    Détails
  • S5 EP2 - Caro : Apprivoiser la pénétration

    En quête de sensualité, Caro fait le récit de ses différentes explorations sexuelles, qui lui ont permis d'aller à la rencontre de sa véritable jouissance. « J'aimais ça me promener, butiner. J'avais envie d'avoir deux, trois partenaires en même temps, et ça, je l'ai vécu pleinement. J'étais de nature sensuelle, charnelle, et j'avais envie d'avoir du plaisir. »
    Détails
  • S5 EP3 - Caro : Apprivoiser le libertinage

    Mariée pendant plusieurs années, Caro se décide à renouer avec sa nature sensuelle et libertine. Avec ses amants, elle s'autorise à vivre pleinement sa libido, malgré les questionnements parfois contradictoires qui foisonnent dans son esprit. « Il y a eu des périodes où je me contentais de la monogamie, et ça me comblait [...], mais là, je me rendais compte de ma nature profonde. »
    Détails
  • S6 EP1 - Sarah : Le prince charmant

    Enfant, Sarah n'a qu'un seul but : trouver l'amour. Elle n'envisage pas de mener sa vie sans avoir été choisie par un homme. « Je pensais que je n'avais aucune valeur tant qu'un gars ne voulait pas de moi. [...] Il me fallait absolument un amoureux. » Ses fantasmes de petite fille trouveront-ils un écho chez la gent masculine?
    Détails
  • S6 EP2 - Sarah : « J’suis encore vierge, t’sais! »

    Comblée d'avoir enfin trouvé son prince charmant, Sarah s'imagine le scénario parfait pour perdre sa virginité. Mais ses principes se heurtent vite aux aléas de la vraie vie. « Je n'avais pas respecté mes objectifs, mais c'était romanesque par contre! »
    Détails
  • S6 EP3 - Sarah : Une vulgaire pichenotte

    Toute sa vie, Sarah s'est fait répéter par sa mère que les hommes sont infidèles. Avec cette peur viscérale ancrée en elle, Sarah s'établit avec le futur père de son enfant, alors qu'elle traverse une période de grande précarité et d'angoisse. « J'avais des crises de larmes à répétition. J'étais sûre que Michaël allait m'abandonner. Pourtant, c'est le moment où il a été le plus présent dans ma vie. »
    Détails
  • S6 EP4 - Sarah : Le pouvoir du périnée

    Au fil de ses relations avec des hommes mariés, Sarah décide de ne plus s'imposer les fellations et les cunnilingus. Elle développe un regard différent sur son plancher pelvien, qu'elle apprend à maîtriser avec subtilité, pour augmenter son plaisir et pour enraciner sa pratique de danseuse. « En faisant l'amour doucement, j'ai appris à ressentir et à contracter différentes zones du périnée. »
    Détails
  • S6 EP5 - Sarah : Coup de foudre

    Aujourd'hui en couple avec un homme de 28 ans son aîné, Sarah élève seule son fils, issu d'une union incertaine. Quel regard porte-t-elle désormais sur ses désirs, sa vie de couple et ses choix sexuels? « Dans mon couple, j'apprends tranquillement à ne faire que les choses dont j'ai vraiment envie, quand j'en ai envie. »
    Détails
  • S7 EP1 - Lorette : Ça s’est fait trop vite

    Élevée à la campagne dans les années 1930, Lorette dévoile avec pudeur sa rencontre avec l'homme qui partagera sa vie pendant 66 ans. Au passage, elle se confesse sur son immense besoin de tendresse inassouvi. « Je ne pouvais pas lui dire que j'avais besoin de caresses. Ça ne se disait pas. [...] Ce n'était pas un grand sentimental. C'est ça que j'ai toujours regretté. »
    Détails
  • S7 EP2 - Lorette : Des petites revues cochonnes

    Au temps des scrupules et des interdits, Lorette emploie des stratégies inusitées pour se renseigner sur les rapports amoureux et les transformations de son corps. « Nous autres, les petites filles, on avait le tour pour se glisser entre les femmes pour entendre leurs secrets. C'est comme ça qu'on se renseignait quand on était jeune. Il fallait se cacher. »
    Détails