Imprimer cette page

Conversions religieuses: d'une foi à l'autre
(http://www.radio-canada.ca/nouvelles/enprofondeur/societe/conversions-religieuses/#religieux-OKone)

Retourner au site Nouvelles > Conversions religieuses » de Radio-Canada »

Nom: Omar Kone

Type: religieux

Omar Kone
[ Témoignage ]

Une autre image de l'Islam

par Normand Hasty 
 
L'imam Omar Kone trace un portrait des convertis à l'islam. Ce sont majoritairement des femmes. Ils sont en général assez jeunes, sont scolarisés, souvent de niveau universitaire. Ils viennent d'un milieu familial stable et assez nanti. 
 
Paradoxalement, depuis septembre 2001, les conversions à la religion musulmane ont sensiblement augmenté. Selon l'imam Kone, la forte médiatisation des événements du 11 septembre a suscité beaucoup de curiosité pour cette religion. « On a vu une sorte d'accélération des conversions », dit-il. Les gens étaient curieux, ils se sont informés et ont aimé cette religion. Ce sont principalement des catholiques qui se sont convertis, tout simplement parce qu'ils sont majoritaires sur le territoire québécois. 
 
Les gens ont besoin de spiritualité, croit l'imam Kone. La religion musulmane offre selon lui « une vision claire et précise du divin. Le catholicisme est parfois très formel, très cérémonial. Lorsqu'ils entrent ici, ils voient des gens assis, très proches. C'est vivant et ça se vit dans la communauté ». 
 
L'adhésion à l'islam s'effectue par la récitation de la profession de foi: « J'atteste qu'il n'y a de Dieu que Dieu et que Mahomet est son prophète. » 
 
Omar Kone croit que le phénomène des conversions va se poursuivre. « Les gens découvrent quelque chose qui ne correspond pas à ce à quoi ils pensaient. Beaucoup d'efforts ont été mis pour démontrer que cette religion n'est pas du tout ce qui a été dépeint dans les médias, que c'est une tradition de paix et de spiritualité. Donc je pense que la tendance va aller en continuant. »  
 
Même s'il y a beaucoup de conversions, l'image de la religion musulmane fait souvent peur. Cette religion n'est pas bien accueillie, croit l'imam. « Des tabloïds consacrent parfois plus de 60 % de leur espace à la problématique dans les pays musulmans, que ce soit au Darfour, Israël, la Palestine et autres. Je pense qu'il y a une ignorance fondamentale. Il y a trop de surreprésentativité de méfaits. Dans l'espace collectif, la vision n'est pas réelle de ce qu'est l'islam. » 
 
M. Kone termine en disant qu'Internet joue un rôle non négligeable dans les conversions. Très présent dans les communautés musulmanes, ce média favorise les rencontres, les mariages. « C'est de plus en plus fréquent. »  
 
Prière à Allah en arabe
libGlobalv1_doEmbedSwf(null,"/nouvelles/enprofondeur/societe/conversions-religieuses/lib/swf/mp3player", "mp3=/nouvelles/enprofondeur/societe/conversions-religieuses/lib/mp3/kone2.mp3", "swfkone2", 30, 17);
 
 
Les musulmans au Québec 
 
La présence musulmane au Québec est relativement récente et, à compter de 1975, principalement le fruit de réfugiés. Surtout des Indiens d'Afrique orientale, de même que des Libanais et des Iraniens qui fuient la guerre dans leur pays. Puis à la fin de 1980, l'immigration en provenance de Turquie, d'Asie centrale, d'Asie du Sud, d'Indonésie et d'Afrique noire alimente la population musulmane. 
 
Depuis les années 90, c'est la population arabe, principalement maghrébine, venue s'installer au Québec, qui fait croître la communauté musulmane. 
 
Entre 1961 et 2001, la communauté musulmane est passée de moins de 1000 membres à 108 620. En dix ans, de 1991 à 2001, elle a crû de 141 %.
[ Notes biographiques ]

Omar Kone

Né au Mali, Omar Kone est un imam soufi.  
 
Il est responsable du Centre Soufi Naqshbandi de Montréal, aussi appelé Mosquée al-Iman.
[ Religion ]

L'islam

par Sophie-Hélène Lebeuf 
 
L'islam est la troisième grande religion monothéiste de l'histoire de l'humanité. Le mot « islam » en arabe signifie « se soumettre » à Dieu. Selon les musulmans, la parole de Dieu a été révélée au prophète Mahomet par l'archange Gabriel (Jibraïl) au VIIe siècle de l'ère chrétienne. Cette parole révélée est consignée dans le Coran. Mahomet est vu comme le dernier d'une série de messagers envoyés par Dieu, dont font notamment partie Abraham, Moïse et Jésus. La religion musulmane postule l'unicité indivisible de Dieu. Les adeptes de l'islam, les musulmans, ne reconnaissent donc pas le dogme chrétien de la Trinité.  
 
L'islam se fonde sur cinq obligations fondamentales que les musulmans nomment les « cinq piliers ». 
 
1- L'acte d'adhésion à l'islam s'effectue par la récitation de la profession de foi : « J'atteste qu'il n'y a de Dieu que Dieu et que Mahomet est son prophète ». 
 
2- Les cinq prières quotidiennes sont précédées d'ablutions et doivent être effectuées en direction de La Mecque. 
 
3- L'aumône légale aux pauvres est destinée à financer l'assistance publique. 
 
4- Les musulmans doivent effectuer le jeûne du ramadan une fois par année, c'est-à-dire s'abstenir notamment de manger, du lever jusqu'au coucher du soleil, pendant tout le mois neuvième mois du calendrier musulman.  
 
5- Tout musulman, doit effectuer une fois dans sa vie un pèlerinage à La Mecque, s'il en est capable physiquement et économiquement. La Mecque, ville de l'actuelle Arabie saoudite, constitue le principal lieu saint de l'islam. 
 
Les principales valeurs de la religion musulmane sont l'aumône et la recherche de la paix par la soumission à Dieu.  
 
 
Il n'y a pas un clergé unifié dans l'islam. Les imams sont toutefois considérés comme les principaux officiants de cette religion. Il existe également des théologiens dont le rôle essentiel consiste à interpréter le sens des révélations consignées dans le texte sacré. Dans l'islam, les principes religieux, le droit et la politique ont toujours été très imbriqués. Un grand schisme est toutefois survenu peu de temps après la mort du prophète Mahomet, en 632. Une querelle à propos de la succession du Prophète contribuera à la création des deux principaux courants musulmans: le sunnisme et le chiisme. Les sunnites forment aujourd'hui la très grande majorité des musulmans, représentant près de 85 % de la population musulmane dans le monde.