JOURNALISTE
Florence Meney

« Il y a longtemps que je suis en campagne, maintenant on amorce le débat d'idées. »
- octobre 2002

 

Au sujet du Protocole de Kyoto :
« Tout dépend de l'ampleur du plan à mettre de l'avant. Je suis en faveur de Kyoto, mais il faut connaître le plan détaillé. Il va falloir avoir un comité qui se penche sur le détail si on veut avoir un vote au Parlement. Il va falloir juger les coûts et les bénéfices. J'étais à Rio il y a 10 ans [...] il n'y avait pas de plan et tout a échoué, et je ne veux pas que cela se répète. »
- octobre 2002


Sur la place du privé dans la santé :
« Cela dépend de quelle façon le privé va participer [...] mais on ne devrait pas avoir de système de santé à deux vitesses, la réponse est non. Mais cela va prendre de nouvelles façons de livrer les services. [...] Ottawa a été déjà très ouvert à cela. Je l'ai dit [...], si cela prend d'autre argent du fédéral, il va falloir qu'Ottawa soit prêt à en injecter. »

 

 

 

EN BREF

Né le 28 août 1938 à Windsor, en Ontario
Reçu au barreau en 1966
Marié à Sheila Ann Cowan
Père de trois fils, Paul, Jamie et David
Ministre des Finances du Canada de novembre 1993 à juin 2002
Nommé premier président du G-20, le 25 septembre 1999
Nommé chef du Parti libéral le 14 novembre 2003
Devient premier ministre du Canada le 12 décembre 2003
Après la défaite des libéraux au scrutin du 23 janvier 2006, il annonce qu’il ne sera pas à la tête du parti aux prochaines élections.

 

Les aspirations de mon père...

Paul Martin a fait ses études à l'Université d'Ottawa et à l'Université de Toronto, obtenant un baccalauréat avec spécialisation en philosophie. Il a également étudié le droit à la faculté de Osgoode Hall, à Toronto, et a été reçu au Barreau de l'Ontario en 1966.

À la maison, il baigne dans la politique : son père, qui porte le même nom que lui, est un parlementaire d'expérience et l'architecte de l'infrastructure canadienne. C'est aussi l'un des favoris pour la succession de Lester B. Pearson. Paul Martin père passera 39 ans en politique et se présentera 3 fois pour prendre la tête du Parti libéral fédéral, en 1948, en 1958 et en 1968, date à laquelle il essuiera une défaite cuisante face à Pierre Elliott Trudeau.

 


Magazine Le Point, 1990

Paul Martin fils a dit : « Je viens d'une famille politique. J'ai cette expérience depuis ma naissance. »


En 1963, Paul Martin fils épouse Sheila Ann Cowan. Le couple aura trois fils : Paul, James et David.


Paul Martin a passé la majeure partie de sa vie professionnelle, avant d'entrer en politique, comme chef d'entreprise au sein de sociétés prestigieuses. Il a été adjoint exécutif au président et vice-président de la Power Corporation, ainsi que vice-président de la Consolidated Bathurst.

Paul Desmarais lui fait confiance à un point tel qu'il lui confie la gestion de son joyau, la Canada Steamship Lines Inc., en 1974.

Paul Martin aime tellement la compagnie qu'il finit par l'acheter, pour reprendre les termes de la célèbre publicité, en 1981, avec un ami pour 180 millions de dollars.

 

 

En visitant le site personnel de Paul Martin, on apprend entre autres qu'il est un fan du groupe britannique U2 et du groupe canadien Northern Pikes.

On sait aussi qu'il est capable de sortir de son rôle d'homme d'affaires et de politicien pondéré pour jouer de la musique ou incarner le personnage d'Harpagon (dans L'Avare, de Molière), à qui on a volé la précieuse cassette.

 
 

Paul Martin

Autres personnalités