Elizabeth Angela Marguerite Bowes-Lyon
La reine mère (1900 - 2002)

Accueil

Un trône innatendu

Voyage, naissance et deuil

Un nouveau rôle: reine mère

Dans la tourmente

Hyperliens



JOURNALISTE
Richard Raymond

Elle a dit...



À Winston Churchill qui lui conseillait de se réfugier au Canada au début de la Deuxième Guerre mondiale :
«Les enfants ne partiront pas sans moi. Moi, je ne partirai pas sans le roi, et le roi, bien évidemment, ne partira jamais.»

Après le bombardement du palais de Buckingham: «Je suis heureuse que nous ayons été bombardés. Maintenant, je peux regarder les gens de l’East End dans les yeux.»

À un Sud-Africain qui lui déclara qu’il ne pardonnerait jamais aux Britanniques d’avoir conquis son pays :
«Je vous comprends parfaitement. Nous partageons le même sentiment en Écosse.»

À son arrivée au Canada en 1985 : «J’ai peine à croire que je sois de retour. C’est merveilleux.»

 

 

 

En bref...

• La reine mère, de son vrai nom Elizabeth Angela Marguerite Bowes-Lyon, est née avec le XXe siècle, le 4 août 1900.
• La famille Bowes-Lyon descend des rois Henri VII et Robert II d’Écosse. Un des ancêtres de la reine mère devint baron de Glamis et acquit le château du même nom, situé dans le Hertfordshire, au nord de Londres, en 1372.
•Lady Elizabeth est la benjamine des filles de lord Glamis, 14e comte de Strathmore et Kinghorne.
• Elizabeth passe sa petite enfance au château de Glamis. À 10 ans, elle parle couramment le français. La Première Guerre mondiale est déclarée le jour de son 14e anniversaire de naissance.
• Le château familial est transformé en hôpital. Elizabeth, trop jeune pour soigner les malades, leur apporte tout de même du réconfort. Un de ses frères, Fergus, est tué à la bataille de Loos, en 1915.

 

Mariage, enfants, et voyages

Durant leur enfance, Elizabeth et ses sœurs nouent des liens d'amitié avec les enfants du roi George V et de la reine Mary. Des membres de la famille royale viennent même parfois résider quelque temps au château de Glamis.

 

C'est là que Lady Elizabeth fait la connaissance du flamboyant prince de Galles, David, et d'Albert, duc d'York et second fils des souverains. Celui-ci, surnommé « Bertie », est timide et effacé, tout le contraire de son frère aîné. Elizabeth refuse par deux fois ses avances, mais leurs fiançailles sont annoncées au début de 1923. Ils se marient le 26 avril à l'abbaye de Westminster, à Londres.

Lady Elizabeth et le duc d’York lors de leur mariage

Dès le début de leur union, le duc et la duchesse voyagent beaucoup à l'étranger. Six mois après leur mariage, ils se rendent à Belgrade, où ils assistent au baptême du futur roi Pierre II de Yougoslavie. Puis, ils voyagent au Kenya, en Ouganda et au Soudan.

Presque trois ans après son mariage avec le duc d'York, la duchesse donne naissance à une petite fille le 21 avril 1926. Celle-ci est prénommée Elizabeth, comme sa mère. L'année suivante, la jeune mère accompagne son mari dans un tour du monde de six mois qui les conduit en Inde, en Australie, en Polynésie,
à Malte et à Gibraltar.

Le duc et la duchesse d'York font le tour du monde

C'est au cours de ce voyage que le duc inaugure le parlement fédéral d'Australie à Canberra, la nouvelle capitale. Le couple princier a une autre fille, Margaret née le 21 août 1930 au château de Glamis.