Autres groupes antimondialisation

Réseau québécois sur l’intégration continentale (RQIC)

En novembre 1994, le RQIC prend la succession de la Coalition québécoise sur les négociations trilatérales, elle-même mise sur pied en 1991 pour lutter contre l’ALENA. La Centrale de l'enseignement du Québec (CEQ), la Centrale des syndicats nationaux (CSN), la Fédération des travailleurs du Québec (FTQ) et l’Union des producteurs agricoles (UPA) en font partie. Le RQIC a pour objectif de proposer une vision du développement des Amériques respectueuse des droits sociaux, des droits des travailleurs et des droits de l'Hommes, de promouvoir la démocratie, la participation, le respect de l’environnement et l’élimination de la pauvreté sur le continent.

Common Frontiers

Common Frontiers est un groupe de travail multisectoriel qui dénonce les effets socioéconomiques et environnementaux de l'intégration économique des Amériques, et propose des solutions de rechange. Cette coalition regroupe notamment Americas Policy Group of Canadian Council for International Cooperation (APG), Canadian Auto Workers (CAW), Canadian Environmental Law Association (CELA), Canadian Labour Congress (CLC), Communications et Oxfam Canada.

Table de convergence de l'opposition pacifiste

Mise sur pied en octobre 2000, la Table de convergence de l'opposition pacifiste se présente comme le " lieu de discussion et d'harmonisation pour les organisations qui animeront des activités de nature pacifique dans le cadre du Sommet des Amériques ". Elle regroupe notamment : Alternatives, Association québécoise pour un contrat mondial de l'eau, ATTAC-Québec, Fédération des infirmières et infirmiers du Québec, Fédération étudiante collégiale du Québec, Fédération étudiante universitaire du Québec, FRAPRU, Opération Québec Printemps 2001, Opération SalAMI, Syndicat de la fonction publique du Québec.

Opération Québec Printemps 2001 (OQP 2001)

Opération Québec Printemps 2001, créée en décembre 1999, a pour objectif principal de discréditer et de combattre le projet de ZLEA. Coordonnée par ATTAC-Québec, c'est une coalition de groupes et d'individus de la région de Québec qui rassemble notamment : Alternatives, Les Ami-e-s de la Terre, Association de défense des droits sociaux du Québec Métro, ATTAC-Québec, Casa latino-américaine de Québec, Carrefour Tiers-Monde, Développement et Paix, Entraide universitaire mondiale du Canada-Laval, Solidarité régionale Québec, Syndicat de la fonction publique du Québec et Fédération des femmes du Québec.

Opération SalAMI

Résolument non violente, l'Opération SalAMI a été créée en 1998 en réaction au projet de l’AMI. Elle compte aujourd’hui quelque 2000 sympathisants et son porte-parole est Philippe Duhamel.

Association pour une taxe sur les transactions financières pour l’aide aux citoyens (ATTAC-Québec)
ATTAC-Québec a été créée en 1999 dans le sillage du mouvement ATTAC, fondé en 1997 par Ignacio Ramonet, directeur du Monde diplomatique. ATTAC-Québec compte une centaine de membres et son porte-parole est Robert Jasmin.

Alternatives

Alternatives est un groupe fondé en 1995 qui rassemble environ 400 membres. Sa porte-parole est Marcela Escribano.

Convergence des luttes anti-capitalistes (CLAC)

La CLAC a été fondée à Montréal en avril 2000 et rassemble environ 500 membres. Son porte-parole est Jaggi Singh. La CLAC est associée au réseau Action mondiale des peuples et collabore avec la CASA. La CLAC et la CASA ont accepté de participer à la manifestation organisée par la Table de convergence, mais entendent mener d’autres actions au cours du Sommet.

Comité d’accueil du Sommet des Amériques (CASA)

CASA est un groupe de la ville de Québec qui collabore avec la CLAC.

Black Bloc

Le Black Bloc est un mouvement anarchiste qui n’appartient à aucune organisation formelle. Ses membres sont réputés pour être habillés, bottés et masqués de noir au cours des manifestations.

Fermer